La Chevrolet HHR à l'essai

30/04/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Weekend

Sur la route, la Chevrolet HHR conserve un comportement des plus souples.

La Chevrolet HHR à l'essai

© SDP

S'inspirant des rondeurs de la Chevrolet Suburban de 1949, la Chevrolet HHR adopte un style de carrosserie hors norme au sein de la production automobile actuelle. Ses ailes saillantes, sa calandre béante, ses chromes blinquants et ses petites vitres teintées signent son ADN typiquement américain. Mais comme toute automobile venant des Etats-Unis, la HHR met plus de zèle à choyer son apparence extérieure qu'à soigner la qualité de son intérieur. Il ne faudra donc pas être trop regardant quant à la qualité des plastiques durs et creux, peu flatteurs à l'oeil et au toucher. Plus dérangeant encore : les sièges couinent sur les mauvais revêtements. De plus, la faible surface vitrée n'aide pas à créer une ambiance des plus joyeuses à bord...

Tout en conservant une longueur raisonnable (4 m 47), la HHR offre une habitabilité intérieure généreuse avec, autre bon point, un coffre vaste et un plancher positionnable sur deux hauteurs différentes permettant de le compartimenter facilement. En revanche, même si les vitres arrière sont légèrement foncées, l'absence de cache-bagages empêche de dissimuler son contenu aux regards malveillants. Pour déplacer de belles longueurs (jusqu'à 2 m 44), on apprécie la cinématique intelligente de la banquette arrière (les assises s'abaissent automatiquement lorsque l'on rabat les dossiers) et la possibilité de rabattre le dossier du siège passager avant.

Sur la route, la Chevrolet HHR conserve un comportement des plus souples, très "easy rider". Le véhicule n'aime donc pas être brusqué mais se révèle relativement confortable. Sur autoroute, la tenue de cap est, en revanche, rapidement mise à mal lorsque le vent se met à souffler. Côté ergonomie, on déplore un levier de vitesses mal positionné et aux débattements trop longs (on heurte systématiquement les accoudoirs pour enclencher les rapports pairs). La Chevrolet HHR n'est commercialisé chez nous que dans sa version la mieux équipée comprenant une climatisation manuelle, des sièges chauffants en cuir à réglages électriques, des jantes aluminium de 17 pouces, un régulateur de vitesse, une radio-CD MP3 avec commandes au volant, un ESP, des airbags frontaux, latéraux et rideaux et enfin des fixations isofix. Le tout de série. Reste un tout petit dernier détail qui, en Belgique, a son importance : le HHR n'est disponible qu'avec un moteur 2.4 l essence de 170 ch...

Fiche technique
Chevrolet HHR
CYLINDRÉE : 2 399 cc
PUISSANCE : 170 ch à 6 200 tr/min
COUPLE : 222 Nm à 4 800 tr/min
POIDS : 1 455 kg
VOLUME DE CHARGEMENT : 638 l
0-100 KM/H : 9,1 s
VITESSE MAXI : 180 km/h
CONSOMMATION MOYENNE : 8,6 l
EMISSIONS CO2 : 207 gr/km
PRIX DE BASE : 24 499 euros

Points forts
Rapport prix/équipement des plus intéressants
Look original
Modularité de l'espace de chargement

Points faibles
Pas de moteur diesel
Qualité des plastiques à revoir
Mauvais positionnement du levier de vitesses

Jean-François Christiaens

En savoir plus sur:

Nos partenaires