La chronique de Grégoire Polet: Ef-Debelioubi

22/04/11 à 11:18 - Mise à jour à 11:18

Source: Weekend

Toutes les deux semaines, l'écrivain Grégoire Polet nous dévoile ses coups de coeur et coups de griffe.

La chronique de Grégoire Polet: Ef-Debelioubi

Sera-ce comme ça, FWB (dites : "ef-debelioubi"), qu'à Washington dans les couloirs et qu'à New York au siège de l'ONU, on désignera la partie scindée du FKB, Former Kingdom of Belgium ? Perso, ça m'a fait tourner la tête, cette nouvelle. On ne dit plus Communauté française, on ne dit plus non plus Communauté française Wallonie-Bruxelles, on dit carrément Fédération Wallonie Bruxelles ! Ça semble un détail, mais c'est un détail qui touche aux mots, à la langue, au discours, et, quand on les manipule bien, les mots ont un pouvoir énorme. Evidemment, on comprend bien l'objectif immédiat, qui est d'éviter les terminologies qui favoriseraient la conception de Bruxelles comme sous-partie et non comme Région à part entière et autonome. Bon, très bien. Mais c'est quoi, une Fédération ? Il faut se rendre compte, pardi, que FWB, c'est, théoriquement et potentiellement, un nom d'État. Est-ce qu'ils y songent, les francophones, ou bien est-ce que c'est inconscient ? Ils commencent à utiliser (et à entériner) un vocabulaire qui anticipe potentiellement l'après-Belgique. On n'imagine pas un État qui s'appellerait Région-ceci ou Communauté-ceci-cela. Mais on entend très bien, internationalement, qu'une entité qui s'appelle Fédération Wallonie Bruxelles sonne comme un nom d'État. (Tout comme, après le démantèlement de l'Union soviétique, on est passé à l'appellation Fédération de Russie.) Mutatis mutandis (car on voit mal la Flandre renoncer tout à fait à Bruxelles), assistera-t-on à un nouveau cas de création de la réalité par l'anticipation de la terminologie ? Aura-t-on, une fois encore, utilisé le mot pour créer la chose ? Continuons d'ouvrir les yeux.

Grégoire Polet

En savoir plus sur:

Nos partenaires