La musculation à la maison

05/05/14 à 12:46 - Mise à jour à 12:46

Source: Weekend

Dans le registre " je mets tout en oeuvre pour passer l'épreuve du bikini la tête haute ", après la guerre déclarée à la cellulite, je demande la silhouette de beach-volleyeuse.

La musculation à la maison

Déjà quatre kilos en moins, pourtant, frustration au-delà de l'interdit alimentaire, quasiment personne ne remarque mon effort. Serait-ce à cause de ce bidou de maman qui fait de la résistance et m'oblige à adopter des tenues " aériennes " ?

Je le sais, la seule solution pour en venir à bout est de rejoindre une salle de musculation deux fois par semaine. Mission quasi impossible. Au hasard de mon surf, je tombe sur LA solution : le best-seller d'Olivier Lafay, Méthode de musculation au féminin, 80 exercices sans matériel. À pratiquer chez soi. Les photos d'une bloggeuse me confirment que la méthode fonctionne, et la partie droite de mon cerveau clique en simultané sur l'onglet " commander " d'Amazon.

Après avoir lu méticuleusement la méthode illustrée, je me procure immédiatement un joli carnet où noter mes progrès... tout en repoussant d'une journée le test pour connaître mon niveau. Ça commence mal. Dimanche matin, motivée et en survêt', persuadée que mes capacités d'ancienne joueuse de hockey vont m'assurer un niveau correct, je me lance. Et réalise avec effroi que le milieu de mon corps est complètement (ver)rouillé.

Le verdict est cruel : pas assez souple. Avant de pouvoir commencer à me muscler, au risque de développer une silhouette dysharmonieuse, je dois suivre un mois de " rééquilibrage ". Comprenez : suivre les exercices de souplesse à la fin du bouquin quatre fois par semaine. Je tiens une semaine entière, puis espace de façon éhontée les séances. Soyons objective : danser la samba en maillot, ce ne sera pas pour cet été...

Valentine Van Gestel

En savoir plus sur:

Nos partenaires