La natation synchronisée

07/11/12 à 16:00 - Mise à jour à 16:00

Source: Weekend

J'avoue, c'est avec le moral dans les chaussettes et des pieds de plomb que je me suis rendue au Neptunium, à Schaerbeek, pour mon premier cours de natation synchronisée, le nouveau it-sport...

La natation synchronisée


J'avoue, c'est avec le moral dans les chaussettes et des pieds de plomb que je me suis rendue au Neptunium, à Schaerbeek, pour mon premier cours de natation synchronisée, le nouveau it-sport.

Fanny, la prof des Libellules (débutantes de plus de 12 ans) me plonge immédiatement dans le bain avec un échauffement de... 14 longueurs ! J'enchaîne crawl, brasse et ondulations de sirène... Mon premier exercice pratique, l'apprentissage de la godille que j'entame avec le souffle coupé. Corps en extension allongé dans l'eau, abdos, fesses et cuisses ultra serrés, je suis censée balayer joliment l'arrière de mon dos de mes mains tout en restant couchée à la surface de l'eau. Concrètement? Je coule au bout de deux brassées. C'est visiblement très laid à regarder puisque même les profs des autres groupes me reprennent.

Heureusement, l'apprentissage de la chorégraphie se fait sur le bord et m'offre un peu de répit. Trois minutes de musique sur un rythme en huit temps. Je me concentre pour retenir la gestuelle. Mais dans l'eau, je suis systématiquement celle qui plante la choré : en regardant sur ma voisine, je fais dévier la formation du groupe " en carrés emboîtés "...

Fanny a une patience d'ange et m'encourage. Mon syndrome " première de classe ", lui, me donne envie de progresser. Mais rien n'y fait : quand je tente un rétropédalage, mouvement de jambes qui permet aux nageuses de se maintenir le buste hors de l'eau avec élégance, je ressemble à une mouche qui se noie. Pour cette discipline, il faut clairement de la rigueur, une tonicité et des abdos d'acier. Il n'empêche : même nulle, j'ai retrouvé le moral !

19 h 30, les Cadettes du Brussels Aquatic Synchro Swimming, en course pour une médaille pour le championnat de Belgique ce 11 novembre prochain dans ce même bassin, débarquent. Place aux pros. Je reste bouche bée devant ce spectacle d'une grâce infinie... Et mesure les nombreuses heures de travail derrière !

320 euros de cotisation annuelle.

Championnat de Belgique, le 11 novembre, dès 14 heures, au Neptunium à Schaerbeek. www.ebrass.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires