La Suzuki Splash à l'essai

14/03/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Weekend

La nouvelle Splash donne un sacré coup de vieux à la précédente Suzuki Wagon R.

La Suzuki Splash à l'essai

Sans conteste, la nouvelle Splash donne un sacré coup de vieux à la précédente Suzuki Wagon R. C'est que la petite dernière ne se contente pas de posséder un nom très peps : elle y ajoute aussi les formes. La silhouette cubique laisse ainsi la place à des lignes beaucoup plus séduisantes et dynamiques. Au niveau de la conduite, on apprécie, malgré son centre de gravité haut perché, un comportement routier des plus flatteurs. En cause, une base technique provenant de la très pétillante Swift.

Au niveau de l'habitacle, même séduction. Bien sûr, à ce niveau de gamme, les plastiques ne sont pas tous flatteurs mais la finition se veut correcte et les rangements relativement nombreux. Petit plus : il est possible d'agrémenter l'habitacle avec des touches colorées (pour les sièges, le tableau de bord et les contre-portes). L'accès aux places arrière est aisé et l'habitabilité y est bonne.

Les inconditionnels de la position de conduite "haute" typée monospace seront également séduits par l'implantation surélevée des sièges. En revanche, les plus grands gabarits regretteront que le volant ne soit pas réglable en profondeur.

Côté mécanique, Suzuki Belgique propose deux motorisations : le 1.2 l essence et le 1.3 l diesel (le petit trois cylindres 1.0 l essence n'étant pas proposé chez nous). Développant 86 ch, le moteur essence ne peut qu'étonner en conduite urbaine par sa souplesse agréable. Même s'il faut un peu plus cravacher la mécanique pour en tirer la quintessence, il anime également la Splash avec vigueur hors des centres urbains. D'origine Fiat, le moteur diesel, évidemment plus coupleux que le moteur essence (190 Nm contre 114), séduira davantage les adeptes de la conduite plus souple.

Seul bémol : le volume du coffre : 178 l. Beaucoup trop petit par rapport à une Fiat 500 par exemple qui en offre déjà 185 l. Une banquette coulissante aurait pu remédier au problème, mais la modularité semble avoir été laissée un peu de côté lors du développement de la voiture. Sur ce point, seule la banquette rabattable (l'assise descend automatiquement lorsque l'on abaisse les dossiers) est un plus.

Fiche technique
CYLINDRÉE : 1 242 cc
PUISSANCE : 86 ch à 4 400 tr/min
COUPLE : 114 Nm à 4 400 tr/min
POIDS : 990 kg
VOLUME DE CHARGEMENT : 178 l
0-100 KM/H : 12,3 s
VITESSE MAXI : 175 km/h
CONSOMMATION MOYENNE : 5,5 l
EMISSIONS CO2 : 131 gr/km
PRIX DE BASE : 10 799 euros

Points forts
Look sympathique
Comportement routier agréable
Levier de vitesses bien positionné

Points faibles
Volume du coffre
Modularité peu évoluée
Moteur diesel seulement disponible en finition haute (donc chère)

Jean-François Christiaens

En savoir plus sur:

Nos partenaires