Ladyfense

04/03/13 à 12:40 - Mise à jour à 12:40

Source: Weekend

Garde du corps de personnalités comme JCVD, chorégraphe de scènes de combat pour le cinéma, mais aussi formateur du service de protection pour les chefs d'Etat, Frédéric Mastro est une sommité dans son domaine...

Ladyfense

C'est suite aux nombreuses interpellations féminines lui demandant comment réagir en cas d'agression qu'il a mis au point Ladyfense, une méthode spécialement adaptée aux agressions féminines les plus courantes.

Ce soir, c'est cours privé à domicile. Réunies avec deux amies, dans mon salon, en jogging et survêt', nous sommes hilares. A cause d'une bouteille de blanc partagée au dîner. Emmanuel, managing director Ladyfense, nous rassure : on pouvait boire du vin, on aurait même pu garder nos talons, puisque l'idée est d'apprendre des techniques conçues pour la vie réelle. Or, les agressions se font rarement lorsqu'on sort échauffée d'une salle de sport. "Je ne vends pas du vent : mes techniques sont simples, accessibles... et efficaces !", assure Maître Mastro.

Le but ? Apprendre à contrer une attaque et se dégager de l'emprise... pour fuir ! Il sort ses armes : un marqueur, un étui à lunettes, des clés et... un magazine féminin ! Un quart d'heure suffit pour apprendre à s'en servir. Mastro désigne nos armes corporelles (le coude, la tête et le genou) et nous montre les points sensibles où frapper.

La technique Van Gogh est d'une simplicité déconcertante : on choppe l'oreille, on tire vers le bas tout en tournant. Impossible de résister. Chacune y passe. "Si on ne sent pas le mouvement, on ne le comprend pas." Mon oreille rouge a compris. Promis. Réflexe, vitesse et précision : tels sont les maîtres-mots de sa méthode. Deux heures plus tard, j'ai l'impression d'être Uma Thurman dans Kill Bill. Je suis fascinée, mais néanmoins consciente qu'il faudra de l'entraînement pour que ces gestes deviennent naturels : au moins dix séances, à raison d'une par mois. Mais si ça peut me sauver...

En savoir plus sur:

Nos partenaires