Le camping ? Un cosmos&

31/05/11 à 14:44 - Mise à jour à 14:44

Source: Weekend

D'un côté, l'ouverture. De l'autre, le repli sur soi. À l'heure de la mondialisation de l'économie et de la circulation tous azimuts des marchandises, la société occidentale hésite plus que jamais entre mélange multiculturel et protectionnisme frileux.

Le camping ? Un cosmos&

D'un côté, l'ouverture. De l'autre, le repli sur soi. À l'heure de la mondialisation de l'économie et de la circulation tous azimuts des marchandises, la société occidentale hésite plus que jamais entre mélange multiculturel et protectionnisme frileux. Ouverture ou fermeture des frontières ? Telle est la question. Car, c'est l'évidence même, se mélanger, si l'on n'est pas sûr de ses bases, comporte un risque identitaire. On connaissait le problème dans sa version urbaine, illustré notamment par ces voisins de paliers qui refusent de se saluer. À travers la série Vivons Cachés, la photographe Katherine Longly traque cette schizophrénie ambiante sur un autre terrain - plus verdoyant celui-là - où elle s'exprime de façon encore plus significative : la vie en camping. Espaces clos et intimités offertes en pâture, le vacancier est partagé entre convivialité - le pastis-pétanque - et promiscuité - les ronflements du voisin. Comment faire pour survivre ? " On déploie des trésors d'ingéniosité pour s'extraire du regard de ses voisins : le choix d'un emplacement pourvu de la plus haute haie, la construction de chicanes en paravent, ou l'installation de petites barrières en "dur" chez les plus motivés ", commente Longly. Pour prendre la mesure de ces tensions, la photographe belge a décidé d'arpenter des lieux de vacances, de la Côte aux Ardennes, en passant par le Brabant, afin de consigner " les mille et une manières de recréer son petit cocon modèle réduit ". Un travail en forme de constat... non dépourvu de tendresse. M.V.

Vivons Cachés, Katherine Longly, Cabinet artistique Libre Choix, 152, rue Defacqz, à 1060 Bruxelles. www.librechoix.be. Du 10 au 26 juin prochain.

En savoir plus sur:

Nos partenaires