Le mystère du blush éphémère

13/10/11 à 19:18 - Mise à jour à 19:18

Source: Weekend

On en a toutes eu besoin. Les jours de grise mine, de nuits blanches ou d'idées noires... Cet allié du petit matin qui nous donne tout de suite un air éveillé, reposé, sain et frais. Ce blush sans lequel on aurait toute l'air palottes ou un peu tristounes.

Le mystère du blush éphémère

© VS

Après application du fond de teint (ou de la BB cream), le blush fait une grande différence. A choisir de préférence dans les tons roses comme nous l'a expliqué le Make Up Artist de Bobby Brown, il évoque l'enfance et l'air sain. On l'applique en souriant, puis en le déposant sur les pommettes et en tirant vers le bas de l'oreille. Ce qui peut paraître bizarre au premier abord: je le mettais toujours en remontant vers les tempes. Mais il n'y a rien à dire, le résultat est beaucoup plus naturel en allant vers le bas de l'oreille.



Le blush, donc, notre grand ami.

Sauf que.



Il disparaît sans cesse.

Ce qui est plutôt frustrant quand on en a besoin pour donner le change après une nuit agitée. Sans compter que se promener avec son blush en poche pour une ré-application possible en journée implique aussi de se trimballer le pinceau ad hoc. Et pour le blush, il faut vraiment un bon pinceau, sans quoi, on ressemble vite à Bridget Jones. Cela va sans dire que les bnos pinceaux, ils sont énormes. Et n'existent pas en format poche.

Du coup, c'est galère.



Jusqu'à ce que je tombe sur ceci: La Gelée de Rouge pour les lèvres et joues de T. Leclerc. Pour celles qui connaissent, c'est le même principe que le Lip tint de Benefit, mais dans un format bien plus pratique et qui tient mieux dans la trousse. D'ailleurs, il est même plus fin que la version "tubesque" du Lip Tint (celui fournit avec un gloss transparent). J'ai toujours peur que la version Benefit ne coule dans le sac ou ne se brise. Ici, c'est avec un système "à la demande" où il y a uniquement une petite quantité qui descend se mettre sur le pinceau.

Alors, c'est bien joli, mais c'est quoi? En anglais, ils appellent cela un "stain" à savoir une "tache". Et ça mérite bien sur nom vu que cela part très difficilement. Pas de texture gloss brillante, pas de matière collante: c'est mat, ça teinte pour longtemps et ça ne bouge pas. Evidemment, cela implique quelques essais pour maîtriser la quantité et l'application, vu que si on se trompe, il faut un bon démaquillant pour corriger le tir.

Pourquoi ce coup de coeur? Parce que c'est ultra-pratique, que ça tient et surtout, il existe en quatre couleurs différentes. Ici, j'ai le Groseille, mais j'ai aussi choisi le Violette. Alors, concernant celui-là, ne vous fiez pas à son nom ni à la couleur qu'il a sur le pinceau (un bon mauve bien flash). Il faut absolument l'essayer sur votre main et l'étaler délicatement pour vous rendre compte de sa véritable couleur: un joli rose frais. Plus facile à manier que le rouge si on a peur de se lancer tout de suite dans une teinte soutenue. Par contre, je n'ai pas retenu le nom des deux autres, ils étaient trop "rose Barbie" à mon goût.

A noter que j'en parle pour les pommettes parce qu'est très frustrant un blush qui se fait la malle. Mais pour les lèvres, ça fonctionne aussi. Et ça tient itou.

Disponible en parapharmacies et pharmacies.

Et vous? Vous avez un truc pour faire tenir votre blush?

Valerie_S_

Plus d'infos sur The Beauty Idealist et sur sa page Facebook



Nos partenaires