Le paradoxe des cadeaux : plus n'est pas mieux

26/12/11 à 11:36 - Mise à jour à 11:36

Source: Weekend

C'est la conclusion de scientifiques américains : donner plus de cadeaux enlève de la valeur à l'objet le plus important du lot.

Le paradoxe des cadeaux : plus n'est pas mieux

© Thinkstock

Quand il s'agit de cadeaux, que ce soit pour Noël ou Nouvel An, on a l'impression qu'au plus ils seront nombreux, au plus la personne qui les recevra sera heureuse. Mais il apparait qu'en fait, ajouter un ou plusieurs petits cadeaux à un cadeau plus conséquent le fait paraître moins important. Entre un smartphone et un smartphone plus un bon de 10 euros, c'est le téléphone seul qui remporte tous les suffrages.

C'est humain (et logique), quand on offre des présents, on a l'impression qu'au plus il y en a, au plus cela fera plaisir. Mais la personne qui les reçoit les évalue dans leur globalité, et un cadeau plus décevant enlève du plaisir à l'ensemble de ce qu'elle aura reçu.

Il s'agit en fait d'une règle de présentation qui s'applique à d'autres domaines : sur un CV, lors d'un entretien, d'une rencontre. Rien ne sert d'empiler les bonnes nouvelles, ses atouts ou ses qualités ; il vaut mieux se concentrer sur le point le plus important et le plus marquant.

La bonne nouvelle ? Cela fera moins d'achats pour l'année prochaine !

VS.

Rejoignez-nous sur la page Facebook du Vif Weekend et du Vif Weekend Culinaire. Suivez-nous aussi sur Twitter pour l'actu ainsi que des concours réservés aux réseaux sociaux.



En ce moment, notre grand concours des fêtes, avec des cadeaux d'exception à gagner tous les jours.

En savoir plus sur:

Nos partenaires