Le Petit livre rouge de Mao en réédition "de luxe", pour le 120e anniversaire de son auteur

01/10/13 à 17:54 - Mise à jour à 17:54

Source: Weekend

Le 26 décembre prochain marquera le 120e anniversaire de la naissance de Mao. A cette occasion, Le Petit livre rouge, deuxième livre le plus vendu au monde, reverra le jour dans une édition "de luxe" à 242 euros, hommage au dictateur communiste...

Le Petit livre rouge de Mao en réédition "de luxe", pour le 120e anniversaire de son auteur

© Reuters

Communisme de luxe. Pour les 120 ans de la naissance de Mao Zedong (le 26 décembre 1893), le célèbre Petit livre rouge va être republié rapporte le Guardian. Fait notable, le deuxième livre le plus édité au monde (après la Bible) ne sera plus si "petit", puisqu'imprimé en trois versions allant de 60 000 à 240 000 caractères et sera vendu jusqu'à 242 euros. Une édition "de luxe" qui ne devrait pas être à la portée de n'importe qui. Forcément, les critiques fusent déjà sur Internet, comme en témoigne ce dessin (ci-dessus) repéré par Le Monde.fr sur Weibo, le Twitter Chinois.

La réédition du Petit livre rouge de Mao Zedong est une initiative "populaire et scientifique (...) sans aucun but politique", explique l'éditeur, Chen Yu, un colonel de l'Académie de la science militaire, qui veut "juste rééditer le livre". D'autres estiment que cette réédition est la volonté du président Xi Junping, désireux de rassurer l'aile gauche du parti suite au scandale de Bo Xilain.

Quoi qu'il arrive, le gouvernement doit encore donner son feu vert à la publication, mais si tout se passe bien, le livre devrait être distribué dès novembre. Ce sera la première fois que le Petit livre rouge -pierre angulaire du culte de la personnalité à Mao- est republié depuis 1979. À l'époque, le livre du Grand Timonier avait été distribué à plus d'un milliard d'exemplaires, en format de poche, pour que chacun puisse l'avoir en permanence sur soi.

Si le parti a proclamé une résolution, en 1981, pour affirmer que Mao Zedong avait à 70% raison et tort à 30%, l'ancien dictateur reste une figure importante de la Chine moderne. Son corps est exposé dans le mausolée place Tian'anmen, à Pékin, des portraits de lui sont encore visibles dans tout le pays et son visage est imprimé sur les billets de banque.

En savoir plus sur:

Nos partenaires