Le Spider Alfa à l'essai

19/08/08 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Weekend

Il est beau, rageur et invite à la vitesse. Pleins feux sur le Spider Alfa.

Le Spider Alfa à l'essai

© SDP

Il est beau, rageur et invite à la vitesse. Suscitant l'envie, le Spider Alfa est unique et inimitable dans sa catégorie. Test au féminin, vent arrière dans le plus beau des cabriolets italiens...

Peut-on encore parler d'"unique", alors que ce cabriolet dérive de la Brera ?
C'est vrai que l'on a juste "découvert" avec élégance la Brera dessinée par Giugiaro. Mais pour rendre le cabrio encore plus beau, on a demandé au bureau de style Pininfarina d'y apporter sa touche personnelle. Résultat : un tracé sobre et épuré pour l'ensemble avec un avant et des flancs profilés et un arrière massif et impressionnant...

Encore une voiture qui ne connaîtra que des éloges dithyrambiques...
Allons, elle n'a a pas tout bon ! La capote électrique, par exemple, ne se replie dans le coffre qu'après quarante longues secondes. Et le coffre, même avec la capote déployée est assez petit (il est profond mais n'acceptera jamais deux valises). Et puis, il consomme aussi plus que de raison. Et pour finir, son taux de rejet de CO2 n'est pas des plus politiquement corrects (221 g/km).

L'habitacle est-il aussi fun que l'extérieur ?
L'intérieur est très clean, sportif et de bon ton, avec des instruments tous orientés vers le conducteur et regroupés sur une console centrale hyperfonctionnelle. Les sièges sport sont confortables et comportent un appui-tête intégré qui protège du vent extérieur. Et pour les frileuses, quand la capote est baissée, une climatisation top niveau automatique bi-zone assure un parfait chauffage d'appoint.

Et sur la route, comment se comporte-il ?
Du pur plaisir. La direction est très précise et les suspensions jouent à la perfection leur rôle. La sécurité active est aussi bien pensée avec un freinage digne des meilleures sportives. Le Spider possède en effet l'ABS avec EBD (répartiteur de freinage électronique entre les roues avant et arrière), un contrôle électronique de la stabilité VDC, un système antipatinage ASR, un système MSR qui évite le blocage des roues en cas de faible adhérence ainsi qu'un Hill Holder, une assistance au démarrage en côte. Pour se parquer, on retiendra aussi un radar de recul... Que demander de plus ? Au niveau de la motorisation, il est doté d'un bondissant et très souple 2,2 JTS de 185 cv qui, en toute circonstance, n'est jamais pris en défaut.

Pour un conducteur ou une conductrice ?
Son allure sportive et ses reprises foudroyantes devraient plaire aux hommes, mais le confort de conduite et la beauté de sa ligne séduiront les conductrices !

Peut-on associer l'Alfa à une couleur ?
Au rouge Alfa bien évidement !

Et à une chanson ?
I ogni senso, d'Eros Ramazzotti.

Sur quelle route de rêve pourrait-on l'emmener?
Sur les routes bordées de vignes de Miradolo Terme, dans la province de Pavie, en Italie, avec un ciel étoilé comme seul témoin...

Chantal Piret

Voiture testée: Alfa Spider Moteur: 2,2 JTS 16v 185 cvConsommation moyenne: 9, 4 l (chiffre constructeur)Emission de CO2: 221 g/kmPrix de base de la voiture testée: 34 500 euros

En savoir plus sur:

Nos partenaires