Lester William Polfuss aka Les Paul: Le Bricoleur

18/05/12 à 16:16 - Mise à jour à 16:16

Source: Weekend

Il n'a pas vraiment le moral notre Lester vers la fin des années 30. Terriblement mécontent des guitares électriques à caisses creuses sur le commerce. Musicien de jazz professionnel depuis sa grande communion, Les en connaît un gratte-ciel question guitare. Alors il s'en inventera une qui aura le corps plein, d'un seul bloc de bois massif. Pour éviter toute résonnance gênante.

Lester William Polfuss aka Les Paul: Le Bricoleur

© DR

La " Bûche " avec un micro dessus. Il propose son prototype à la célèbre firme Gibson qui lui rit au nez.

Deux ans plus tard et 5 000 kilomètres plus loin, notre Lascar trifouille un magnétophone de marque américaine Ampex, lui ajoute des têtes de lecture et invente l'enregistrement multipistes. Rien que ça Ladies and Gentlemen. Et par conséquent, l'écho et la réverbération artificielle. Tranquille. Et s'il se trouve à l'aide d'un simple fer à souder et d'un tournevis cruciforme à la lueur d'une pauvre ampoule solitaire de 45 watts tremblotants au bout d'un fil jauni dans le fond de son garage. Ce procédé technique révolutionnera la musique populaire, surtout dans le courant des années 60. Sans Lester, son tournevis cruciforme et son goût immodéré pour le bidouillage, pas de Sergent Pepper si l'on veut. Pas de Dark Side of the Moon non plus. Mais c'est bel et bien avec la firme Gibson que Les Paul fera fortune, grâce à la guitare qui portera son nom dès la fin des années 50. La célébrissime Gibson Les Paul. Je n'ai jamais tellement aimé cette guitare, même si mon guitariste préféré ne jure que par elle. Par contre question enregistrement multipiste, chaque jour que le soleil éclaire, je devrais penser à lui lorsque j'appuie sur le bouton rouge.

J.M.

En savoir plus sur:

Nos partenaires