Bien se préparer à l'hospitalisation

Vous entrerez prochainement à l'hôpital pour une intervention ou un accouchement ? Comment me préparer à y séjourner dans les meilleures conditions ? Voici quelques conseils et éléments à tenir à l'oeil.

Bien se préparer à l'hospitalisation

En concertation avec votre médecin traitant, vous choisissez un hôpital en fonction de sa situation géographique, ses spécialisations et sa réputation. Vous avez toujours le choix de l'institution hospitalière. Sachez toutefois que certains hôpitaux sont plus chers que d'autres et que l'assurance maladie légale ne remboursera qu'une partie de la facture. Informez-vous donc à l'avance auprès de votre mutualité afin de connaître les implications financières de votre hospitalisation. Avez-vous une assurance hospitalisation ? Lisez bien votre contrat d'assurance pour savoir quels frais seront remboursés dans l'hôpital que vous avez choisi. Ou prenez contact avec votre compagnie d'assurances.

Votre contrat prévoit-il le remboursement dans une chambre particulière ? Une chambre à deux lits ou plus est moins chère qu'une chambre particulière. De plus, les suppléments d'honoraires facturés par les médecins peuvent être très coûteux dans le cas d'une chambre individuelle. En principe, une assurance hospitalisation conclue auprès d'un assureur privé couvre ces extras, alors que c'est bien plus rare dans le cas d'une assurance souscrite auprès de votre mutualité. Encore un élément à contrôler sérieusement avant votre hospitalisation pour éviter toute mauvaise surprise financière. Sachez aussi que certains assureurs, comme DKV, vous laissent choisir votre type de chambre.

Partager

Vérifiez que vous avez payé toutes vos cotisations de mutuelle et vos primes d'assurance hospitalisation.

Que rembourse-t-on ?

N'oubliez pas de vérifier quels frais médicaux - aussi ceux qui ne sont pas remboursés par l'assurance maladie légale - sont couverts par votre assurance hospitalisation. Informez-vous sur le remboursement des frais ambulatoires avant et après votre séjour à l'hôpital, et les durées pendant lesquelles vous aurez droit à leur remboursement. Souhaitez-vous être remboursé pour le travail d'une femme de ménage, pour des soins à domicile ou des gardes d'enfant ? Sachez que certains assureurs prévoient cette couverture.

Vérifiez aussi que vous avez payé toutes vos cotisations de mutuelle et vos primes d'assurance hospitalisation. Si vous constatez le moindre problème, prenez directement contact avec votre mutualité ou votre assureur. " N'oubliez évidemment pas de l'avertir de votre hospitalisation ", prévient Piet Calcoen, directeur médical chez l'assureur DKV. " Cela peut se faire par téléphone ou, dans la plupart des cas, en ligne. Si votre assureur vous a remis une carte, prenez-la avec vous au moment de l'admission.

Qui reçoit les factures ?

Bon à savoir : les assureurs privés ont, pour la plupart, conclu un accord de tiers payant avec certains hôpitaux. Grâce à ce système, vous ne devez pas payer vous-même les factures. S'il n'est pas appliqué dans l'hôpital que vous avez choisi, vous devez rassembler toutes les factures et notes de frais, et les remettre ensuite à votre mutualité. Dès que celle-ci vous aura donné les détails de son intervention financière, vous enverrez tous les documents à votre assureur privé, qui assurera un suivi dans les meilleurs délais.

En savoir plus sur:

Nos partenaires