Aux bons soins de mister carter

18/04/18 à 21:00 - Mise à jour à 16/04/18 à 15:13
Du Le Vif Weekend Black du 19/04/18

Architecte d'intérieur renommé, David Carter ouvre la porte de sa maison londonienne du xviiie siècle à quiconque est prêt, tel le lapin blanc d'Alice, à plonger au fond du terrier. Une alternative stylée aux hôtels sans âme ou aux Airbnb hasardeux.

Quartier historiquement populaire, parmi les premiers faubourgs de la ville, le Mile End n'a pas échappé à la gentrification qui frappe depuis quelques années tout l'East London. Mais derrière ses façades en brique terne, difficile de se douter que le numéro 109 de la rue éponyme cache l'un des mini hôtels les plus singuliers des trente-trois boroughs. Dans cette maison Queen Anne de 1717, le voyageur bien inspiré d'avoir réservé l'une des deux chambres disponibles aura d'abord la chance de faire connaissance avec le maître des lieux : David Carter, architecte d'intérieur et décorateur dont la carrière s'étale sur trois décennies, un personnage à mi-chemin entre le marquis poudré et la rockstar romantique pétrie de décadence glam. S'il a ouvert l'hôtel 40 Winks en 2009, ce fut suite à un élan spontané, un heureux coup du sort qui fait écho à sa propre carrière : sans réelle formation en la matière, c'est suite à la publication de photos de son appartement privé qu'il se voit propulsé dans la profession, tandis que son travail est célébré dans la presse du monde entier. Depuis, il réalise des projets résidentiels ou commerciaux, souvent pour des commanditaires fortunés : de la famille royale d'Arabie saoudite aux pontes de la City, des oligarques russes aux capitaines d'industrie, son carnet d'adresses est garni de clients richissimes, à la recherche de " quelque chose de différent ". Et quand il ne comble pas les envie des nantis, lassés du luxe pompeux et dépourvu de fantaisie, il signale rester ouvert aux projets d'échelle infiniment plus modestes, et à vrai dire, on n'en attendait pas moins d'un homme aussi affable et disponible.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires