Beauty angel

17/05/17 à 17:32 - Mise à jour à 17:30
Du LeVif Weekend du 19/05/17

Nouveau statut fashion oblige, le directeur de la création et de l'image du maquillage Dior se rend de plus en plus souvent dans la Cité des anges. L'occasion d'écouter battre le coeur de Hollywood, une aubaine pour ce passionné de cinéma. Il nous parle de son charme rétro et nous en livre les bonnes adresses.

Los Angeles, on ne peut pas dire qu'il s'en soit jamais fait un film. Son rêve américain, c'est à New York que Peter Philips l'a vécu - " been there, done that " comme on dit là-bas -, pendant onze ans, avant de se poser à Paris, dans le quartier du Marais. Se poser, façon de parler : volant sans cesse d'un avion à l'autre, le directeur de la création et du maquillage Dior mène une vie de courant d'air. " J'ai cessé de compter mes miles, sourit-il. Avec eux, je pourrais faire plusieurs fois le tour du monde, si je le voulais. " Depuis peu, les allers-retours Paris-L.A. se sont multipliés, preuve que la place de la mégalopole sur le planisphère fashion a changé. L'effet tapis rouge sans doute, cette autre manière de montrer la mode qui, clics et likes à la clé, vaut toutes les couvertures de Vogue. Ce n'est pourtant pas en coulisses des grandes premières ou des Oscars que le Belge pratique son art - pas que ça ne lui dirait pas, c'est le temps qui manque plutôt. Il y a quelques semaines d'ailleurs, c'est bien d'acteurs et d'actrices qu'il était question, un portfolio pour l'édition annuelle spéciale Performances de W Magazine. avec des stars à toutes les pages, vingt-neuf en tout, sublimées par les soins de son tour de main et de son kit Dior.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires