L'étoffe d'un magicien

04/10/17 à 21:00 - Mise à jour à 06/10/17 à 16:38
Du LeVif Weekend du 06/10/17

Il avait commencé par peindre, comme son père, et puis il se mit à toucher à tout, la gravure, la photographie, le mobilier, les luminaires, la scénographie, le textile et les vêtements. Mais pas n'importe comment, Mariano Fortuny y Madrazo (1871-1949) n'eut de cesse de chercher, d'i...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos