La ruée vers l'art

16/05/18 à 21:00 - Mise à jour à 14/05/18 à 09:55
Du Le Vif Weekend du 17/05/18

A la fois ludiques et artistiques, les jeux vidéo sont enfin reconnus comme des oeuvres à part entière. Grâce au MoMA de New York, mais aussi à Instagram et, bien sûr, aux véritables artisans qui les façonnent parfois durant des années entières.

Il y a quelques mois, le géant Nintendo sortait une cartouche qui, aujourd'hui, est considérée par beaucoup de spécialistes et de gamers comme l'une des pépites de l'histoire du jeu vidéo : The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Une immersion dans un univers verdoyant, montagneux et féerique, qui fait l'unanimité aussi bien auprès des fans " de la première heure " - la saga Zelda est née en 1986 - que des nouvelles générations de joueurs. Nombreux sont ceux qui, en ce moment même, sont encore en train d'en chercher la sortie, tant ce monde virtuel est vaste, les énigmes à résoudre parfois tordues, et les décors tellement peaufinés qu'ils se contemplent comme des tableaux peints avec une fantastique fantaisie. La preuve que, désormais, nous sommes à mille lieues des pionniers comme Pac-Man ou Donkey Kong qui, il y a une quarantaine d'années, déboulaient dans les salles d'arcade avec leurs gros pixels et leur décor ultraminimaliste. Aujourd'hui, les héros nommés Link, Mario ou Altaïr sont élaborés par d'authentiques artistes numériques qui donnent corps, âme, éclat et intensité à des jeux mettant un point d'honneur à se surpasser les uns les autres.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires