SANS FAIRE TAPISSERIE

13/04/17 à 17:20 - Mise à jour à 17:19
Du LeVif Weekend du 14/04/17

Même si c'est trop peu souvent mis en lumière, " les femmes ont toujours entretenu un rapport singulier avec les arts appliqués ", explique Raphaèle Billé, cocuratrice de l'expo parisienne. Elle nous livre trois bonnes raisons (au moins) d'y programmer une visite.

POUR SON TITRE IRONIQUE ET CE QU'IL RÉVÈLE

" A priori, Travaux de dames ? évoque le cliché de la broderie, de la dentelle, autant d'activités dans lesquelles les femmes s'exerçaient, parfois pour leur métier mais surtout par hobby. Il y a une ironie entre la définition que l'on en a et le contenu de l'expo, car la question centrale tourne autour du rôle des femmes dans les arts appliqués : le textile, la mode, la céramique, le design, le dessin et la photo. Le point d'interrogation est à prendre au second degré : le statut des créatrices a évolué depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à aujourd'hui. Nous nous sommes également appuyées sur l'histoire du musée des Arts décoratifs de Paris, qui a un lien privilégié avec cette thématique car, dans un contexte de débat sur la place des femmes dans la société, en 1895, un ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires