SOUS LES PAVéS, LA MODE

03/01/18 à 21:00 - Mise à jour à 29/12/17 à 11:36
Du Le Vif Weekend du 04/01/18

Quand les jeunes descendent dans la rue et scandent qu'il est interdit d'interdire, c'est toute une société qui mute, et la mode aussi. Mai 68 est bien la charnière entre une garde-robe conventionnello-bourgeoise et un vestiaire hétérogène et libéré. Analyse d'une révolution et de ce qu'il en reste cinquante ans plus tard.

Le malaise était latent - cela faisait quelque temps que les étudiants de la faculté de Nanterre avaient les yeux rivés sur leurs congénères américains qui, depuis 1964, chauffaient à blanc le campus de Berkeley avec leur Free Speech Movement contre la guerre du Viêtnam. A la différence que les Français prônaient essentiellement la révolte contre l'institution universitaire, qui était pour eux le bras armé du capitalisme. Et puis soudain, en ce mois de mai 1968, ce fut l'explosion, qui ébranla la France tout entière, flanqua la trouille à De Gaulle et fit des petits, y compris en Belgique. La jeunesse avait pris possession des barricades, des pavés, des esprits et de la mode, par capi...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires