Maigrir selon son groupe sanguin

23/01/12 à 11:20 - Mise à jour à 11:20

Source: Weekend

Manger différemment en fonction de son type de sang, c'est une idée originale de régime alternatif qui existe depuis la fin des années 1990. Certains médecins émettent toutefois de sérieuses réserves.

Maigrir selon son groupe sanguin

© Thinkstock

Longue vie et bonne santé grâce à un régime? C'est ce que promet une méthode controversée mise au point à la fin des années 1990 aux Etats-Unis, par le docteur Peter J D'Adamo. Son régime par groupe sanguin s'est glissé petit à petit dans la liste des régimes alternatifs, grâce à son ouvrage "4 groupes sanguins 4 modes de vie" aux éditions Michel Lafon.

Les magazines et les forums féminins en parlent; des homéopathes et des naturopathes le conseillent; plusieurs médecins émettent des réserves. Son principe est pour le moins original: si vous appartenez au groupe sanguin O+, vous ne devez pas manger les mêmes aliments que les membres du groupe A-.

Ce régime, repris depuis quelques années en France par le docteur Alain Exposito ("Aliments bienfaiteurs, nutriments et groupes sanguins" aux éditions Charon), se fonde sur la génétique et sur l'évolution des différents groupes sanguins, apparus à différentes périodes de notre histoire en raison des modifications alimentaires de nos ancêtres.

Ainsi, selon cette méthode, le groupe O, le plus ancien, remonte au temps des premiers chasseurs-cueilleurs qui se nourrissaient principalement de la chasse (insectes, animaux) et de la cueillette (baies, racines, feuilles). Pour les personnes de ce groupe, selon le docteur Exposito, le mode de vie idéal réside dans une alimentation hyper-protéinée et une activité physique intensive.

"Aucun test n'atteste les bienfaits de ce régime"

D'après la même logique, les personnes du groupe A, apparu avec la naissance de l'agriculture, devraient privilégier les aliments proches de la nature, issus autant que possible de la filière bio. Selon les théoriciens du régime par groupe sanguin, ces individus supporteraient mal les excédents en protéines, les laitages ainsi que les sucres blancs.

"La nature est assez riche pour permettre à chaque groupe de manger les aliments adaptés à son groupe sanguin et de subvenir malgré tout à l'ensemble des besoins quotidiens nécessaires, précise Alain Exposito. Une personne du groupe A, au lieu de manger de la viande, trouvera des protéines dans certains végétaux comme le soja, ou encore du calcium dans le chou vert. Avec cette méthode, nous avons atteint un niveau record de 80% de réussite", affirme le médecin français. Promesse à la clé: une perte de poids sans fonte musculaire, mais aussi un réel regain de forme.

Pourtant plusieurs médecins émettent de sérieuses réserves. A l'instar du docteur Bernard Schmitt, chef du service d'endocrinologie, diabétologie et nutrition au centre hospitalier de Bretagne Sud, à Lorient: "Ce régime est potentiellement dangereux, il existe un vrai risque de carence chez les personnes qui le suivent, prévient-il."

"D'autant qu'aucun test clinique n'a été effectué pour attester les bienfaits de cette méthode", conclut-il.

Laurent Sat, LExpress Styles

En savoir plus sur:

Nos partenaires