Crowdfunding et architecture: quand chaque citoyen apporte sa petite pierre à l'édifice

10/10/16 à 15:00 - Mise à jour à 15:39

Source: Weekend

Passerelles, parcs, salles de spectacles, piscines... Les citoyens prennent les choses en main pour équiper leurs villes et campagnes. Leur secret : le financement participatif. Une pratique déjà bien implantée dans certains pays, mais peu chez nous.

Chacun apporte sa pierre à l'édifice... L'expression peut sembler éculée, elle n'a pourtant jamais été si juste. C'est que, las de voir les budgets dédiés à l'embellissement de notre environnement rabotés et les idées utopiques sacrifiées sur l'autel de l'austérité, une frange de la population met désormais la main au porte-monnaie, parfois à concurrence d'une poignée d'euros, peu importe, pour construire, à l'unisson et au sens propre du terme, un monde meilleur. L'exemple le plus abouti est probablement celui de la passerelle piétonne Luchtsingel à Rotterdam, cet emblématique serpent jaune de 390 mètres de longueur qui relie, depuis l'été 2015, les quartiers du nord au centre de la cité. Chaque personne versant 25 euros pouvait apposer son nom sur l'une des planches de l'ouvrage signé par le bureau Zus... Il s'en est vendu plus de 8 000.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires