Cabinet de curiosités, mode d'emploi

24/10/13 à 11:59 - Mise à jour à 11:59

Source: Weekend

5 idées pour se façonner un véritable cabinet de curiosités.

Cabinet de curiosités, mode d'emploi

© Osborne & Little

Acheter kitsch

Depuis 2000, le marché de l'art et du design est écumé par les Russes, les Chinois et les Arabes fortunés qui collectionnent à tout va. Sous leur influence, le goût du jour redevient frivole et audacieux. La preuve avec le design de Marcel Wanders, Marc Newson ou Piero Fornasetti, dont on célèbre cette année le centième anniversaire.

Dénicher des chinoiseries

Les vases chinois se retrouvent un peu partout. Comme on dépense sans compter pour en acquérir, ils sont désormais incontournables. En outre, ils contrastent très bien avec un cadre dépouillé.

Installer des animaux partout

Le propriétaire d'un cabinet de curiosités est le conservateur de son propre musée. Du coup, la " pièce de conversation " fait son retour. Cet objet insolite permet d'en imposer à ses hôtes : animal empaillé, crâne, squelette ou ramure. Pendant des années, il était proscrit ; aujourd'hui, tout le monde est fasciné par son côté surréaliste. Ce retour en force s'explique par l'incendie qui a détruit le musée Deyrolle de la taxidermie, à Paris, en 2008. Cet institut de renommée mondiale, établi depuis 1831, a été entre-temps restauré et racheté par le prince flamboyant Louis Albert de Broglie.

Faire étalage de ses acquisitions

Les vitrines, les bibliothèques et les cloches en verre opèrent également un come-back. Jusqu'à une époque récente, on trouvait peu d'armoires dans la plupart des intérieurs, hormis un éventuel buffet rétro. C'est l'heure du changement : la vitrine chargée de trouvailles est de retour.

Oser le papier peint

Les sols en béton et les murs lisses sont obsolètes. Les décorateurs influents privilégient les marbres, les tapis et les revêtements muraux somptueux. Il n'y a qu'à voir les dessins exubérants des spécialistes du papier peint comme Colefax & Fowler, Osborne & Little, Manuel Canovas, Pierre Frey, Nobilis, Brunschwig & Fils et Farrow & Ball. Les motifs typiques des années 60 occupent à nouveau le devant de la scène, combinés avec des accents ethniques.

Par Piet Swimberghe

Retrouvez notre dossier complet sur les cabinets de curiosités dans Le Vif Weekend Déco & Design du 25 octobre 2013.

Nos partenaires