Dans le repaire champêtre de la créatrice de bijoux Valérie Messika

26/04/18 à 14:10 - Mise à jour à 14:11
Du Le Vif Weekend du 05/04/18

A la tête de sa propre maison de joaillerie, cette Parisienne, aidée de son amie, l'artiste Sophie Reulet, a fait de cette demeure familiale un havre de paix. Elégante et poétique, l'habitation permet à la citadine de se ressourcer le week-end, au coeur d'un parc luxuriant.

"Je voulais faire de cette maison un lieu où se créer des souvenirs familiaux. " C'est avec ce souhait de jeune maman qu'il y a une poignée d'années, Valérie Messika aborde la rénovation de cette très belle demeure du xixe siècle, nichée dans un espace vert de quinze hectares, dans l'Eure-et-Loire, à une bonne heure de route de la capitale française. Le bien appartient à son papa, un diamantaire réputé à qui la jeune femme doit sa passion pour la joaillerie. Et la businesswoman, aujourd'hui à la tête de son propre label de bijoux, y a déjà passé du temps, plus jeune. " Mon père a refait sa vie avec une femme qui aimait la campagne et ne supportait pas bien le quotidien citadin. Avec elle, il a eu deux garçons qui avaient besoin de surface pour se dépenser. Quand il a déniché cette propriété, il est tout de suite tombé sous le charme... ", raconte-t-elle. Il faut dire que le site est splendide et très arboré, la villa ne se laissant découvrir qu'au bout d'une allée plantée, majestueuse. " L'habitation a cependant été longtemps vide et elle était devenue très vétuste, relève la nouvelle occupante. Certains sols étaient abîmés, les menuiseries, les huisseries... Tout était à refaire. Il fallait conserver l'esprit de l'endroit mais en y intégrant du confort, de la sophistication et un côté plus pratique... "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires