Des maisons d'artistes à visiter

26/11/15 à 13:57 - Mise à jour à 13:57

Source: Weekend

Dans la foulée de la réouverture, à Paris, de la maison-atelier du peintre Gustave Moreau, d'autres musées pleins de poésie valent le coup d'oeil. Des adresses en or, où le temps semble s'être arrêté.

Des maisons d'artistes à visiter

Au sein de la Maison Louis Carré, on se sent davantage dans le grand Nord qu'en France. Le bois et le mobilier caractérisent le style monastique propre au couple Aalto. © JAN VERLINDE

PARADIS AALTO DANS LA VILLE LUMIÈRE

Maison Louis Carré, à Montfort-l'Amaury

La Maison Louis Carré se trouve à proximité de l'idyllique place de Montfort-l'Amaury, connue pour ses célèbres résidents, dont Charles Aznavour, Chantal Thomass et Philippe Starck. A la fin des années 50, Louis Carré (1925-2002) s'y est également installé. Le fameux galeriste y vendait entre autres des oeuvres de Picasso, Delaunay, Poliakoff, Bury, Gris et Klee. S'il rêvait initialement d'une maison dessinée par Le Corbusier, il a finalement jugé que celui-ci avait trop largement recours au béton. Devenu un ami proche du couple Alvar et Elissa Aalto, il leur a donc demandé, en 1959, de construire sa demeure, qui sera habitée jusqu'en 2002 par Olga, son épouse. L'ensemble du projet, des poignées de portes aux armoires en passant par l'éclairage, est resté intact. La propriété a été mise en vente durant quelques années pour la somme dérisoire de 600 000 euros sans trouver d'acquéreur. Jusqu'à ce qu'une fondation finlandaise jette son dévolu sur celle-ci et l'exploite en tant que maison-musée. Tout a été conservé, jusqu'aux sacs à main et brosses à cheveux d'Olga Carré.

www.maisonlouiscarre.fr

Des maisons d'artistes à visiter

© SDP

DÉCOR PROUSTIEN

Musée Gustave Moreau, à Paris

La maison-atelier du peintre Gustave Moreau (1826-1898) a rouvert ses portes, début de cette année, à Paris. Derrière une façade plutôt banale se cache un décor digne de Proust, au sein duquel il n'est pas rare de croiser de célèbres hommes de lettres. Orhan Pamuk, prix Nobel turc, est un visiteur régulier, comme l'étaient avant lui André Breton, Mario Praz et Jean Cocteau. Pourquoi tant d'engouement pour cet intérieur ? Tout simplement pour la magie qui s'en dégage. L'âme du résident semble continuer de hanter les lieux. Le musée a été imaginé par Gustave Moreau lui-même et compte son appartement privé ainsi qu'une galerie abritant ses oeuvres. Plus de 4 000 peintures, esquisses et aquarelles y sont ainsi regroupées.

www.musee-moreau.fr

Des maisons d'artistes à visiter

© ROELOF BAKKER

TABLEAU VIVANT

Dennis Severs' House, à Londres

Folgate Street à Spitalfields (East End) est une rue à l'abri de l'agitation urbaine. En pénétrant dans la Dennis Severs' House, on croirait emprunter une machine à remonter le temps, où l'on ne trouve ni électricité ni eau courante. L'habitation de l'Américain Dennis Severs (1948-1999) ne ressemble en rien à un musée. La salle à manger poussiéreuse semble sortir tout droit d'une toile de William Hogarth : une orange fraîchement pelée et des verres à moitié pleins trônent sur la table tandis que l'on perçoit des bruits de discussions et d'une calèche tirée par des chevaux. Générés à partir d'enregistrements, ces bruitages renforcent encore cette impression que les habitants viennent de quitter la pièce. Dennis Severs était fasciné par l'Angleterre victorienne et les Lumières, et a entièrement réaménagé sa maison dans l'esprit de cette époque. Chacune des dix pièces est une sorte de capsule temporelle permettant de découvrir les styles et les innovations techniques des générations qui se sont succédé entre 1720 et 1920. Le grenier rappelle par exemple l'époque d'Oliver Twist. Un résultat bluffant puisque le célèbre peintre et photographe britannique David Hockney a comparé la visite de cette maison-musée à celle d'un grand opéra.

www.dennissevershouse.co.uk

Des maisons d'artistes à visiter

© sdp

SALON ÉROTIQUE

Carlo Mollino, à Turin

A côté de l'appartement turinois de Carlo Mollino (1905-1973), l'habitation bruxelloise de Magritte n'a rien de surréaliste ! L'architecte-designer italien possédait un côté sombre : il n'a jamais vécu dans ce flat faisant office de boudoir et n'y a invité personne à l'exception de quelques "amies" dont il réalisait des clichés érotiques. Le créateur fortuné possédait plusieurs refuges de ce type mais celui-ci est de loin le plus mystérieux. Du manteau de cheminée dans le salon aux portes coulissantes japonaises, en passant par les carreaux siciliens de la cuisine et de la salle de bains : tout ou presque y est unique. La chambre est une ode à l'architecte pharaonique Kha (vers le XIVe siècle av. J.-C.), auquel Mollino vouait une admiration sans bornes. Les murs sont en effet recouverts de papillons, symboles de chance pour les Egyptiens. L'homme concevait non seulement des habitations et des voitures de course mais aussi du mobilier à caractère sensuel, qu'il employait pour ses séances photo osées. Le meilleur moment pour visiter son habitation ? A la tombée de la nuit, lorsque la lumière caresse le Pô, ajoutant encore au charme et à l'intimité de l'endroit.

www.iconichouses.org

Des maisons d'artistes à visiter

© sdp

CABINET DE CURIOSITÉS

Hauteville House Victor Hugo, à Guernesey

C'est sur l'île de Guernesey que Victor Hugo (1802-1885) a vécu en exil durant quinze ans, fuyant le despotisme de Napoléon III. Il occupait la majestueuse maison blanche de Hauteville House, lieu où il a imaginé ses plus grands chefs-d'oeuvre. Quand il n'écrivait pas, il passait son temps à décorer son habitation aux airs de cabinet de curiosités. Elle comptait cinq étages et, si le rez-de-chaussée était plutôt sombre et chargé, la demeure s'éclaircissait et s'allégeait à mesure que l'on prenait de la hauteur. C'est au sommet de celle-ci, dans le belvédère immaculé, que se retirait quotidiennement l'auteur pour travailler. La maison comportait un salon oriental, une pièce baroque, une bibliothèque de style gothique troubadour et autres fantaisies. Chaque pièce s'apparentait ainsi à un décor de film. Le Français avait même habillé les murs et les plafonds de carreaux et d'assiettes de Delft. C'est que les intérieurs parés avec opulence étaient légion à l'époque. Tout qui affectionne le style napoléonien III, très chargé, peut également visiter le domicile parisien de Victor Hugo, située place des Vosges, où il vivait avant son éloignement forcé.

www.maisonsvictorhugo.paris.fr

PAR PIET SWIMBERGHE

Et aussi...

- En France. La Maison de l'Armateur au Havre, propriété de plusieurs négociants avant sa transformation en musée ; l'habitation de Maurice Ravel à Montfort-l'Amaury et celle de la peintre Rosa Bonheur à Fontainebleau.

- En Belgique. L'habitation de James Ensor à Ostende et celle de David van Buuren à Uccle.

- En Espagne. Le musée-théâtre de Salvador Dalí à Figueres et la Casa Bofarull à Tarragona.

- En Grande-Bretagne. Le musée Sir John Soane au coeur de Londres, et Charleston, la maison de campagne où les artistes du Bloomsbury Group se rassemblaient, située près de Brighton.

- En République tchèque. La maison d'Alfons Mucha à Prague.

- Aux Pays-Bas. La maison Sonneveld à Rotterdam.

- En Italie. Le Musée Bagatti Valsecchi, la Maison-musée Boschi di Stefano, le Musée Poldi Pezzoli et la villa Necchi Campiglio, situés à Milan.

En savoir plus sur:

Nos partenaires