Biennale de Courtrai, l'aventure extérieure

18/10/12 à 17:00 - Mise à jour à 17:00

Source: Weekend

La 23e édition d'Interieur marque un tournant dans l'histoire de la Biennale internationale de design. Pour sa grande première en tant que commissaire, Lowie Vermeersch annonce de belles ambitions et même quelques petites révolutions, comme des incursions jusqu'ici inédites dans les rues du centre-ville. Interieur est à l'aube d'un nouveau cycle, autant dire que ça va bouger du côté de Courtrai...

Biennale de Courtrai, l'aventure extérieure

© Flanders avenue brusatto labore

De son propre aveu, la préoccupation majeure de Lowie Vermeersch fut d'abord d'asseoir la dimension internationale et le caractère biennal d'Interieur, en recherchant un meilleur équilibre entre aspects culturels et commerciaux. En effet, la principale nouveauté de 2012, c'est qu'Interieur ose s'aventurer hors de l'enceinte du Kortrijk Xpo et invite la capitale flandrienne, qui accueille cet événement de rayonnement mondial depuis 1968, à en devenir partie prenante. Et force est de constater que Courtrai constitue un laboratoire idéal, où peuvent cohabiter une programmation pointue et une multitude d'expériences sensorielles, susceptibles de satisfaire l'intérêt croissant pour le design.
Un engouement que l'on doit tant à la recrudescence des publications Web ou papier qu'aux innombrables incursions de marques ou designers réputés dans des domaines proches du grand public. Une vague favorable à surfer sans hésiter, pour aller à la rencontre d'amateurs potentiels à l'occasion d'un retour aux sources du design après des années de surenchère bling-bling.

Cette expansion territoriale et philosophique cadre parfaitement avec le leitmotiv de l'édition, Biennale in the city, city in the Biennale, qui célèbre Interieur comme une métaphore de la ville et transforme Courtrai en DesignCity.

Le plan d'ensemble intègre donc l'enceinte de Kortrijk Xpo et le centre historique dans un même parcours, qui serpente de boulevards en piazzas et de restos en bistrots. Ce découpage en quartiers multiplie les lieux d'échange où l'on discutera autour d'un verre et encourage une circulation conviviale et dynamique, loin de l'idée plus rigide de salon au sens strict.

Autre changement marquant, Interieur Courtrai accueille désormais sept invités d'honneur, préférant se présenter comme une plate-forme de l'avant-garde internationale au lieu de se consacrer à une seule individualité. Avec plus d'exposants, plus d'invités et une surface d'exposition décuplée, Interieur voit décidément les choses en grand. Et pas question de sacrifier la qualité, chaque participant est trié sur le volet, en témoignent les noms prestigieux qui se bousculent au programme.

Outre les 300 exposants, de nombreux happenings, pop-up shows et installations interactives sont disséminés dans les halles de Kortrijk Xpo et aux alentours de l'île de Buda, comme autant de raisons de flâner à l'affût des surprises concoctées par l'organisation ; à commencer par le Corso Blu : une diagonale bleue longue de 100 mètres, qui invite le visiteur-voyeur à parcourir une sélection des incontournables de l'année.

Un peu plus loin, la Rue Déjà-Vu, comme son nom l'indique, met en perspective des objets aux troublantes similarités tandis que la Flanders Avenue fait la part belle aux designers du cru. À signaler encore, deux expositions explorant l'aspect technique (Future Form Lab, réflexion sur les rapports entre l'homme et la machine) ou artistique (Design Galleries, balade aux frontières de l'art) du design et deux events à ne pas manquer : la présentation de notre Designer de l'année, Alain Gilles et les Interieur Design Awards, tremplin aux jeunes talents qui mettra à l'honneur la poésie japonaise et la précision finlandaise. De jeunes talents, il sera encore question avec De Strijd, un " combat " sans merci livré par 40 designers qui tenteront de vendre leurs créations lors du dernier week-end du salon.

Vous l'aurez compris, l'édition 2012 d'Interieur s'annonce mémorable, grâce à son alléchant programme, bien décidé à tenir ses promesses, et à l'ambitieux virage extérieur initié par Lowie Vermeersch. Si l'on peut comprendre les envies d'étendre le champ d'activités et de toucher une audience élargie, le principal défi d'Interieur sera désormais de maintenir son rang parmi les grands-messes du design international tout en préservant son identité. Un immense challenge à relever, au prix d'un travail acharné sur de longues années, pour le nouveau maire de cette ville éphémère.

M.N.

Interieur 2012, à Kortijk Xpo, du 20 au 28 octobre. www.interieur.be

Nos partenaires