Matali Crasset explique le design aux enfants

06/02/14 à 11:18 - Mise à jour à 11:18

Source: Weekend

Elle joue avec les codes de la vie quotidienne pour mieux s'en détourner. Le dernier défi de la designer française Matali Crasset : sensibiliser les tout-petits à son art. Rencontre

Matali Crasset explique le design aux enfants

Matali Crasset portant un tee-shirt qu'elle a réalisé avec le Centre Pompidou pour la marque de "prêt-à-porter éthique" Misericordia. © Misericordia / Centre Pompidou

La créatrice protéiforme a pris part, en juin dernier, à la Mission Design, lancée par les autorités françaises. L'objectif : mettre en place une politique à l'échelle nationale, pour susciter une véritable culture du design, celle-ci étant encore à l'état embryonnaire aujourd'hui dans l'Hexagone.

Sous l'impulsion conjointe du ministère du Redressement productif et de celui de la Culture et de la Communication, un team de 22 experts a donc été formé autour d'Alain Cadix, directeur de l'ENSCI (Ecole nationale de création industrielle) de 2007 à 2012. Au sein de cette équipe, Matali Crasset s'est vue confier la mission d'éveiller les générations futures, à commencer par les enfants de l'école primaire, à son métier.

Comment expliquez-vous le peu d'attrait pour le design dans votre pays ?

On s'est rendu compte que cette culture était beaucoup plus développée dans d'autres nations, au Nord de l'Europe. C'est notamment dû au fait que, dès la maternelle, les Suédois ou les Néerlandais par exemple, entendent parler de ça. Chez nous, les " sciences dures " sont plutôt privilégiées, elles constituent ce qui semble important aux yeux des Français.

A travers votre travail dans les écoles, vous démontrez que le sujet dépasse largement le design pour toucher toute la vie quotidienne...

Par les ateliers mis en place, les petits peuvent s'apercevoir qu'il y a du design partout. Même si on ne sait pas toujours qui a conçu quoi, peu importe. Le but ultime est de souligner le fait que notre environnement a été dessiné par quelqu'un, suivant certaines exigences de qualité. En étant conscient de ça, on constate qu'on peut aussi prendre part à la création. Nous n'avons pas simplement hérité du monde tel qu'on le connaît, on peut l'influencer, l'améliorer.

Que peut-on proposer aux parents pour éveiller leurs enfants à la discipline ?

Il faut avant tout regarder le monde qui nous entoure avec un sens critique. Chaque acte compte : le choix des lectures ou des jouets, c'est déjà un moyen d'insuffler cette prise de conscience des petits.

>>> Retrouvez l'intégralité de l'interview de Matali Crasset dans Le Vif Weekend du 7 février 2014.

Nos partenaires