Jaime Hayon, invité d'honneur du salon Interieur 08

20/10/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Weekend

Jaime Hayon a imposé, en cinq ans à peine, son style onirique sur la scène design.

Jaime Hayon, invité d'honneur du salon Interieur 08

© HAYON STUDIO ET NIENKE KLUNDER

Invité d'honneur d'Interieur 08, Jaime Hayon a réussi à imposer, en cinq ans à peine, son style onirique sur la scène parfois guindée du design international. Confidences de sa compagne Nienke Klunder, artiste et photographe.

Longtemps, Jaime Hayon n'a eu pour seules cartes de visite que ces étranges photos de lui, vêtu de costumes improbables, comme s'il était tout droit sorti d'un rêve qui aurait inspiré ses créations les plus fantaisistes. Ces images poétiques, intrigantes aussi, c'est Nienke Klunder qui les a construites, pensant chaque détail, fabriquant même, si nécessaire, les accessoires. Comme cette tête de loup en papier mâché, révélant la part de Mr Hyde qui sommeille dans tous les Dr Jekyll en apparence doux comme l'agneau. "Je suis assez bonne quand il s'agit de faire du "made in Hayon", sourit-elle. Regardez les yeux du loup, c'est tout à fait son style !"

Celui d'un design décomplexé qu'en cinq ans, elle a vu s'affirmer, au gré des installations baroques réalisées pour les galeries prisées des collectionneurs et des meubles devenus cultes créés pour quelques grands noms du design - comme Established & Sons, Lladro, Bosa ou Gaia & Gino - que les visiteurs d'Interieur 08 pourront découvrir le long de la Rambla du 17 au 26 octobre (1). Mais aussi au fil des pages de la passionnante monographie que l'éditeur Gestalten vient de lui consacrer (2). "Jusqu'à présent, ce que j'ai fait était très intuitif, reconnaît Jaime Hayon. J'ai plutôt saisi les occasions qui se présentaient et j'y ai répondu avec plaisir." Une idée qui passe, un coup de crayon qui l'attrape et la question qui fuse naturellement: "Dis-moi, Nienke, que penses-tu de cela ?".

De l'aveu même du jeune créateur espagnol de 34 ans, Nienke dont il partage la vie depuis 2003, est le témoin privilégié de sa courte et prolifique carrière. Et il sait qu'il lui doit beaucoup. "Ici, à Londres, où nous sommes installés depuis deux ans, je travaille seul, même si je suis en contact quotidien avec mes équipes à Barcelone et à Trévise, explique-t-il. A qui croyez-vous que je montre mes esquisses ? A Nienke, bien sûr ! Elle est très critique, tout ce qui sort d'ici a sa bénédiction. Sans elle, rien ne serait pareil. Son approche est très particulière."

Sans doute parce que la jeune femme, loin de se sentir écrasée par le talent de cet homme exceptionnel a su garder du temps pour elle et pour ses propres créations. "Le tout, c'est de trouver le juste équilibre, confie-t-elle. J'aime discuter avec lui de ses projets, donner mon avis, parler des couleurs, des matières." Et avec Jaime, cela ne s'arrête jamais. Chez lui, les idées naissent, partout, à tout moment de la journée. Un état d'être que Nienke a réussi à capturer au fil des milliers de clichés qu'elle a pris de Jaime depuis leur première rencontre en 2003, dans les couloirs de La Fabrica, le centre de recherche en communication du groupe Benetton. Une clé d'entrée exceptionnelle dans l'univers facétieux d'un designer hors du commun.

Isabelle Willot

(1) Interieur 08, jusqu'au 26 octobre, Kortrijk Xpo à 8500 Courtrai. www.interieur.be (2) Jaime Hayon Works, Gestalten, 320 pages.

Retrouvez la suite de ce portrait et beaucoup plus de photos encore dans le numéro spécial "Déco & Design" de Weekend Le Vif/L'Express actuellement en librairie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires