La cristallerie du Val St Lambert dépose le bilan

08/08/08 à 15:00 - Mise à jour à 14:59

Source: Weekend

Fin de parcours pour la Cristallerie du Val Saint Lambert.

La cristallerie du Val St Lambert dépose le bilan

© Belga

La Cristallerie du Val Saint Lambert a décidé de déposer son bilan. Si aucun repreneur ne se fait connaître, l'âge d'or des vases prestigieux en cristal sera révolu en Belgique.

Fin de parcours pour la Cristallerie du Val Saint Lambert. La maison vient de déposer le bilan. Raisons invoquées par la directrice, Sylvie Henquin, dans un communiqué envoyé par l'entreprise: l'augmentation du coût des matières premières et l'échec mercredi des dernières négociations avec un partenaire financier, commercial ou industriel. La faillite de la cristallerie signifie la perte de 58 emplois à Seraing.

La Cristallerie du Val Saint Lambert, filiale à 99,9 pc de la SA Val Saint Lambert International, a été créée en 1826. En 2003, l'entreprise en faillite est reprise par Sylvie Henquin. Pendant plusieurs années, elle a été confrontée à des difficultés financières, la relance du produit étant assez lente, dans un contexte économique général peu favorable à la production de produits de luxe de ce type.

La maison pouvait se vanter du titre de Fournisseur de la Cour. Elle était surtout célèbre pour ses vases en cristal bicolores soufflés à la bouche ou taillés à la main. L'entreprise collaborait avec plusieurs designers et artistes. Elle laisse dès lors des projets avec de grandes maisons de luxe sur le carreau. Parmi eux, le Belge Christophe Coppens avait présenté cette année au salon de Milan la première collection d'articles de table en collaboration avec la cristallerie. Il devra trouver un autre site de production pour ses vases et autre objets de décoration.

La maison-mère SA Val Saint Lambert International, propriétaire de la marque, n'est cependant pas en faillite. Elle possède les bureaux et le magasin d'usine situés à Seraing. Elle exploite aussi les magasins situés au Grand Sablon à Bruxelles, à Paris et au Brussels Airport. Aucune information n'a été communiquée sur leur avenir.

Weekend.be, avec Belga

Nos partenaires