La douche surfe sur son succès

02/10/14 à 11:53 - Mise à jour à 11:53

Source: Weekend

La douche nous éclabousse de son succès croissant et les fabricants surfent volontiers sur cette déferlante. Ils mettent désormais l'accent sur le confort et les détails pratiques, avec de nouveaux systèmes d'écoulement et des tubs de tous formats, parfois hauts en couleur.

La douche surfe sur son succès

Prendre une douche est devenu le geste d'hygiène le plus courant au quotidien : plus d'un Belge sur trois passe sous la douche chaque jour, ainsi qu'il ressort d'une enquête des Mutualités chrétiennes. Cela se ressent naturellement sur le marché de la salle de bains. L'année passée, le groupe Van Marcke a vendu pour la première fois plus de douches que de baignoires. En 2012, le rapport était encore de 55 % de baignoires pour 45 % de douches. En 2013, retournement de situation avec 40 % de baignoires pour 60 % de douches. Soit une croissance de 15 %.

A Batibouw et au Salone Internazionale del bagno de Milan, plusieurs fabricants nous ont confirmé qu'un nombre croissant de clients optent pour une salle de bains sans baignoire, mais avec une luxueuse douche ouverte. Les producteurs l'ont bien compris et proposent désormais d'infinies variations sur le thème de la douche italienne : coloris et matériaux inédits, formats variés et possibilités d'écoulement. La marque Kaldewei a présenté à Milan une douche de plain-pied avec finitions sans joints à écoulement intégré en lieu et place du système classique. Et quand on dit "douche", il faut savoir que de tub, il n'est pratiquement plus question. Les bacs les plus bas et les plus discrets ont disparu... Le sol lui-même fait office de douche.

DESIGN SUÉDOIS

La marque allemande Axor joue depuis des années la carte du design pointu et vient de sortir deux systèmes originaux dans la gamme Waterdream : la Showerpipe du collectif suédois Front, qui évoque avec humour les tuyauteries, et la LampShower imaginée par le bureau de design japonais Nendo. Oki Sato, le fondateur de Nendo, parie sur le boom des salles de bains hybrides, sans séparation nette entre le dressing ou la chambre à coucher et la pièce d'eau. Pour rendre sa douche fonctionnelle plus décorative, il lui a donné une forme d'abat-jour avec un pommeau lumineux.

La décoration était le leitmotiv au Salone. La salle de bains, jadis purement fonctionnelle, devient une pièce à vivre : luminaires, accessoires et coloris doux, comme le rose ultra tendance, y contribuent.

COMPACTE MAIS CHIC

Le designer allemand Michael Sieger collabore depuis de nombreuses années avec Duravit et Dornbracht. Il se réjouit de la demande croissante pour les salles de bains petites mais luxueuses : "Les habitations sont de plus en plus compactes, explique-t-il. Les démographes prévoient qu'en 2050, 60 à 70 % de la population mondiale sera urbaine. Dans les grandes villes, comme Shanghai, New York ou Moscou, le prix du mètre carré ne cesse d'augmenter, d'où la nécessité d'exploiter le moindre espace disponible." La petite salle de bains avec douche design y a toute sa place. Pour Dornbracht, le studio Michael Siegers a mis au point un concept spectaculaire de douche horizontale avec jets multiples. L'épouse du designer s'en sert déjà tous les jours, pour son plus grand bonheur, assure-t-il. "De l'idée de wellness (bien-être), on est passé au healthness (santé), entre autres en raison du vieillissement de la population. L'eau ne sert plus seulement au fun ou à la détente, elle devient un allié santé."

ÉCONOMIES D'EAU

Face aux nouvelles douches, on est frappé par le nombre de systèmes ingénieux destinés à économiser l'or bleu. Chez Grohe, on trouve des pommeaux au débit limité à 5,8 l/minute. Ce ne sont pas les modèles deux en un qui manquent, de quoi trouver la douche idéale quelles que soient les circonstances : par ex. la combinaison douchette à main/douche en pluie. En soi, cette dernière n'a rien de très économique mais, chez Hansgrohe comme ailleurs, les techniciens ont mis au point des modèles peu gourmands, dont les jets sont imperceptiblement allégés à l'air.

DOUCHES DE PLEIN AIR

La douche sort aussi en plein air et, à ce sujet, le Salon de Milan alignait plusieurs innovations intéressantes, en particulier chez Kos, le spécialiste italien de l'hydromassage et des douches multifonctions. Wazebo, un modèle conçu par les designers Roberto et Ludovico Palomba, séduit par ses lignes aériennes, ses matériaux nobles et ses fines parois vitrées qui permettent un contact direct avec la nature. Au sein de ce segment très "niche", on compte déjà plusieurs classiques, comme la douche Serpentine de la marque belge Extremis, sortie en 2005 et toujours très hype. Il suffit de la brancher sur le tuyau d'arrosage du jardin. Les amateurs de design plus radical se tourneront vers l'épure de la douche "Pipe" signée Marcel Wanders pour Boffi. Avec son clin d'oeil aux pompiers, ce modèle (qui date de 2000) allie humour et robustesse.

ET LE BAIN...

Tout cela est bien joli, mais qu'en est-il des baignoires en 2014 ? Nous avons posé la question à Muriel Decleer, responsable du show-room Facq de Zaventem (le plus grand des treize points de vente de la marque). "Les gens n'ont pas renoncé à la baignoire, ne serait-ce que pour la plus-value qu'elle confère à leur maison au moment de la revente. Mais la préférence va aux baignoires libres, non encastrées, qui accrochent le regard et trônent au milieu de la pièce. Bien sûr, il faut avoir de la place pour cela. Nos best-sellers sont ceux d'Aquaprestige. Dans une gamme de prix supérieure, nous vendons aussi très bien Antonio Lupi. Aujourd'hui, les clients veulent une salle de bains 'ouverte', tout au plus séparée de la chambre ou du dressing par un muret ou une paroi vitrée."

Le mobilier en bois suit la tendance et semble destiné davantage à un living qu'à une pièce d'eau. La frontière tend à disparaître. "Le bain plaît surtout aux générations d'âge moyen. Les jeunes veulent des douches, par exemple une douche italienne à double pommeau. Les personnes âgées, qui ont du mal à entrer et sortir d'une baignoire, optent pour une douche confortable, parfois avec assise escamotable. Les possibilités sont multiples, avec des jets latéraux supplémentaires, etc. Prendre des douches n'a jamais été aussi agréable."

Soetkin Bulcke

Nos partenaires