Le design selon Moroso

30/06/08 à 16:00 - Mise à jour à 15:59

Source: Weekend

A Courtrai, la Gallery 113 expose une série de pièces uniques de la maison Moroso.

Le design selon Moroso

© Patrizia Moroso / W. Van Vaerenbergh

Jusqu'au 14 septembre prochain, la Gallery 113, à Courtrai, met en scène une série de pièces uniques et de prototypes longtemps cachés dans les entrepôts de la maison Moroso. L'occasion unique de revenir, avec Patrizia Moroso, sur vingt ans de création.

Enfant déjà, l'usine familiale était son terrain de jeu favori. Patrizia Moroso en connaît chaque recoin et pour elle, chaque moule, chaque machine raconte une histoire. "Pour moi, un outil, c'est bien plus beau, bien plus précieux qu'un bijou", s'exclame-t-elle dans un grand éclat de rire. Elle est comme cela, Patrizia. Directe, sans chichis. On comprend mieux pourquoi Patricia Urquiola, cette autre grande dame du design avec laquelle elle travaille depuis plus de sept ans maintenant et partage à une lettre près le même prénom, la considère comme sa soeur.

Les relations que Patrizia Moroso a su tisser avec les créateurs - qu'il s'agisse de stars du design comme Ron Arad, Marcel Wanders, Ross Lovegrove... ou de jeunes talents comme le duo Doshi Levien dont elle a littéralement lancé la carrière - dépassent largement le cadre strict de la commande d'un nouveau meuble. "Chaque semaine, je reçois trois ou quatre propositions de designers qui souhaitent travailler avec moi, confie-t-elle. Mais je l'avoue, je n'ai pas le temps de les regarder. Je crois aux signes du destin, à la force des coïncidences. Pour Doshi Levien, par exemple, je venais de lire un petit article sur eux, dans un journal britannique. Et quelques jours plus tard, je découvre dans mon courrier leur magnifique enveloppe frappée de motifs indiens blancs et turquoise !"

La magie des rencontres aussi fait bien souvent le reste. "J'apprends beaucoup au contact des designers, poursuit celle qui, avant de reprendre la direction artistique de l'entreprise familiale avait choisi d'étudier l'histoire de l'art à Bologne. Si j'aime le design, c'est grâce... aux designers. Comme tous les créateurs, ils ont un énorme ego et c'est normal. Dans leur démarche, ils sont très proches des artistes. Car bien souvent, ils travaillent en solo, ils ont juste besoin d'un papier, d'un crayon pour concevoir leurs projets..."

Pour les plus célèbres d'entre eux, le marché de l'art a déjà répondu présent, mettant aux enchères prototypes et pièces uniques qui s'arrachent à des prix astronomiques. "Les experts de chez Christie's m'ont déjà suggéré de vendre des prototypes, reconnaît Patrizia Moroso. Je sais que si je leur cédais les modèles en acier que Ron Arad a créé pour les chaises No Spring Chicken ou High Tilt, je pourrais m'offrir une jolie maison. Mais je n'ai aucune intention de le faire : ces objets représentent l'âme de notre entreprise, ils traduisent son esprit, ses valeurs. Cela n'a pas de prix. Vous ne pouvez pas vendre une part de vous-même. Mais vous pouvez toutefois avoir envie de la partager avec d'autres. C'est ce que nous faisons aujourd'hui."

En parcourant les 1500 m2 de la Gallery 113 mise à la disposition de Patrizia Moroso par Arne Quinze, lui-même à l'origine de l'exposition, on ne peut que tomber sous le charme brut de décoffrage de cette reconstitution - brute de décoffrage -, des réserves de la maison italienne. La poussière et la rouille en moins. "Pourtant, si cela n'avait tenu qu'à moi, j'aurais tout gardé en l'état, sourit Patrizia. J'aime cette ambiance industrielle, les ébauches, la non-perfection des premiers protos. C'est notre langage à nous."

Aujourd'hui encore, ce langage elle l'entretient quotidiennement avec ses parents qui, bien que tous deux dans la septantaine, se rendent à l'usine tous les jours "pour pointer du doigt tout ce qui cloche", plaisante Patrizia. Celle-ci, loin de se sentir piégée par son destin de "fille de", ose avouer au détour d'une petite phrase : "Mon rêve ? Je le réalise tous les jours..."

Isabelle Willot

Backstage : a side view on the Moroso design collection, Gallery 113, Walle 113, 5800 Courtrai. www.gallery113.tv

Nos partenaires