Meubler en 4 clics une chambre d'enfant

09/09/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Weekend

A chaque rentrée, son lot de nouveaux showrooms sur la Toile. Idéal pour relooker l'univers des petits sans courir à l'autre bout du monde.

Meubler en 4 clics une chambre d'enfant

A chaque rentrée, son lot de nouveaux showrooms sur la Toile. Idéal pour relooker l'univers des petits sans courir à l'autre bout du monde.

Les sites pointus de déco pour enfant ne sont pas encore légion; la plupart naissent de parents frustrés par le manque de choix. Entre rééditions, pur vintage et créations, une chose est sûre: la tendance est au recyclable, au modulable... Tour d'horizon en quatre clics.

1. Grandes signatures

En 2006, Véronique Cota crée l'événement avec la seule galerie réunissant les grands noms du design pour enfant. Son site ne déroge pas à l'éthique maison: uniquement de la belle miniature, si possible exclusive sur le Net. Ainsi, la chaise LouLou Ghost de Starck est présentée à 73 euros et le charmant tabouret Eléphant créé par les Eames en 1945, à 179 euros. Parmi ses propres éditions, retenons l'étagère modulable Kalo, de Mahmoud Akram, à 249 euros, évoquant un jeu de Meccano géant.

www.balouga.com

2. Showroom à domicile

En un rien de temps, Virginie et Pierre Guigard ont ouvert en ligne cet immense showroom consacré au mobilier d'enfant. Fuyant le made in China, ils traquent la primeur entre galeries et petites boutiques du nord de l'Europe et de l'Amérique. Parmi les 55 lits, on craque pour le berceau suspendu et le lit coquille évolutif 0-5 ans du suédois Leander (395 et 855 euros), le lit-cabane en bois de François Lamazerolles, fantasme intergénérationnel à 2034 euros.

On aime assedz bien aussi le service de montage ou de récupération du vieux mobilier, le classement par genre (design, éco-bio...).

www.filedanstachambre.com

3. Hypertendance

Déçue par l'indigence des vitrines suisses, Séverine Herbeth Limon, 34 ans, a résolu seule le problème. Son leitmotiv? Sus au gaspillage, tout doit durer, évoluer, se recycler. D'où les perles qui émaillent son site, tel ce banc-étagère avec des trous pour enfiler les jambes des peluches (517 euros) et l'amusant tabouret-chenille emboîtable (126 euros pièce) de l'espagnol Ninetonine, ou le lit à barreaux devenant bureau de la jeune marque Be (596 euros).

www.kidslovedesign.com

4. S'asseoir sur du vintage

De flee markets new-yorkais en charity shops belges, Molly Meg, basée à Londres, ne chine que les chaises d'enfant vintage, signées ou non, qui ont connu une autre vie. Son site recèle de pépites: siège à assise grillagée 1953 de Harry Bertoia, rare à cette échelle (317 euros), atypique réduction artisanale de la chaise Rietveld (1918) à 176 euros.

La passion évidente de la collectionneuse nous charme évidemment.

www.molly-meg.com

Marie-Amal Bizalion

En savoir plus sur:

Nos partenaires