Pas de couleurs vives en temps de crise

17/07/09 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Weekend

Blanc neige ou jaune canari ? Actuellement, la plupart des gens se décideront pour le blanc. En effet, le goût personnel n'est pas le seul facteur déterminant dans le choix des couleurs d'intérieur, la situation économique joue également un rôle important.

Pas de couleurs vives en temps de crise

Blanc neige ou jaune canari ? Actuellement, la plupart des gens se décideront pour le blanc. En effet, le goût personnel n'est pas le seul facteur déterminant dans le choix des couleurs d'intérieur, la situation économique joue également un rôle important.

En temps de récession, les gens préfèrent les tons neutres tels que le blanc, le gris ou le noir. Quand l'économie fleurit, ils penchent pour des couleurs plus vives. C'est ce que révèle une étude commandée par le producteur de peinture AkzoNobel.

Il semble que ces dernières décennies les tendances aient suivi les mêmes mouvements que l'économie : les couleurs neutres quand ça va mal, les couleurs plus voyantes quand les gens reprennent confiance. "Dans les années 70 l'orange et le jaune vif triomphaient aux Pays Bas", dit Stephanie Kraneveld, qui étudie l'histoire des couleurs pour AkzoNobel. "Mais à la fin des années 70, pendant la récession économique, le brun et le beige dominaient."


Belga/Ann Heylens

En savoir plus sur:

Nos partenaires