Mini E: laboratoire xxs

09/04/10 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Weekend

Afin de recueillir un maximum d'informations avant de commercialiser son premier modèle électrique en grande série, BMW s'est lancé dans un vaste programme d'expérimentation.

Mini E: laboratoire xxs

Afin de recueillir un maximum d'informations avant de commercialiser son premier modèle électrique en grande série, BMW s'est lancé dans un vaste programme d'expérimentation. Depuis plus d'un an, 600 Mini électriques parcourent ainsi les Etats-Unis et quelques pays d'Europe aux mains d'entreprises et de particuliers. Ces véhicules ne disposent pas de places arrière : le pack de batteries lithium-ion est, en effet, installé à cet endroit, vu le peu d'espace disponible dans le coffre.


Malgré le surpoids d'environ 300 kg par rapport à une Mini essence, la Mini E affiche des performances de premier ordre (204 ch et 220 Nm). Pratique pour se faufiler dans le flot de la circulation ! En plus de l'absence totale de bruit mécanique, le prototype se différencie d'une Mini classique par son frein moteur régénératif très marqué. Lorsque le pied droit quitte la pédale d'accélérateur, la voiture ralenti fortement (recharge maximale des batteries). Avec un peu d'entraînement, cette astuce permet finalement de traverser la ville sans jamais, ou presque, actionner la pédale de frein. De quoi éviter tout gaspillage d'énergie cinétique et grappiller quelques kilomètres d'autonomie. Théoriquement, le rayon d'action de la Mini E atteint 240 km. A l'usage, il faut plutôt tabler sur 100 à 150 km. Une autonomie limitée qui convient néanmoins à la majorité des utilisateurs, d'après l'étude menée par BMW. Le kilométrage moyen réalisé quotidiennement par les Mini E à l'essai ne dépassait généralement pas la barre des 40 km (37,8 km).


Autre information intéressante apportée par les tests du constructeur allemand : plusieurs points de recharge sur des lieux publics étaient disponibles (33, par exemple, à Berlin) mais 56 % des utilisateurs n'y ont jamais eu recours. Mieux : 94 % des clients estiment même que les prises de recharge à domicile sont largement suffisantes.
L'étude démontre donc que ce sont les fonctionnalités restreintes de la Mini E (seulement deux places, pas de coffre, absence de certains équipements électroniques comme la navigation...) qui pourraient freiner les acheteurs. Programmé pour 2015, le "Mega City Vehicle" de BMW entièrement électrique pourrait résoudre ces problèmes !


Jean-François Christiaens


PLUS
Pas d'émission nocive directe
Agrément de conduite conservé
Autonomie acceptable


MOINS Stricte deux places
Pas de coffre

En savoir plus sur:

Nos partenaires