Ce qu'il faut savoir sur la Tank de Cartier, montre hors du temps

17/01/18 à 15:00 - Mise à jour à 15:26
Du Le Vif Weekend du 01/12/17

Nom

Le nom de cette montre imaginée par Cartier n'a pas été choisi par hasard. Le modèle a été créé en 1917, durant la Première Guerre mondiale. Louis Cartier le dessine en s'inspirant d'un char britannique vu de dessus : les brancards pour les chenilles, le boîtier pour l'habitacle.

Stars

Clark Gable, Cary Grant, Duke Ellington, Jeanne Moreau, Brigitte Bardot, Catherine Deneuve, Sofia Coppola, Jackie Kennedy, Michelle Obama, Patti Smith ou Madonna : pas une star qui n'ait eu sa Tank autour du poignet. Lady Diana ne la quittait d'ailleurs pas, faisant d'elle l'égérie officieuse de cet accessoire graphique.

Déclinaison

Ce qu'il faut savoir sur la Tank de Cartier, montre hors du temps

© SDP

Dès 1921, son design est décliné en de nombreux modèles, ses plus célèbres étant la Tank Louis Cartier, la Tank Américaine et la Tank Française. Mention spéciale pour la Tank Divan qui s'étire de façon extravagante, tandis que la Tank Folle est, elle, complètement tordue. Pour ses 100 ans, la maison lance plusieurs variations, dont une Tank Américaine en acier, une Louis Cartier en or rose et deux Tank Cintrée squelette, chacune éditée à 100 exemplaires.

Forme

Les habituelles circonvolutions laissent place à une rigueur formelle, qu'elle soit carrée ou rectangulaire selon les modèles. Les heures sont indiquées par des chiffres romains, les attaches du bracelet sont intégrées sans rupture au boîtier grâce à la présence des brancards, ces deux barres parallèles. Baptisée chemin de fer, la double ligne dessinée sur le cadran, qui n'est pas sans rappeler les rails d'un train, figure l'échelle des minutes. Quant à la couronne de remontoir, elle est sertie d'un saphir cabochon.

Genre

Les modèles féminins de la Tank ont été commercialisés pratiquement au même moment que ceux pour hommes. Il faut dire que leurs proportions, qui semblent régies par un nombre d'or, les rendent facilement mixtes et intergénérationnels. La liberté et l'élégance n'ont décidément pas de genre, ni d'âge.

Art

A force, c'en devient même un objet d'art. Andy Warhol ne la remontait d'ailleurs jamais, estimant qu'il ne la portait pas pour avoir l'heure mais bien parce que c'était la montre qu'il fallait avoir. A l'occasion du centenaire de cet objet culte, l'artiste et créateur Jean-Charles de Castelbajac s'amuse avec ses symboles, en décrétant avec humour que si tous les tanks étaient fabriqués par Cartier, nous aurions le temps de vivre en paix.

En savoir plus sur:

Nos partenaires