Kipling Play with Bags: 25 ans fêtés dignement

16/03/12 à 14:20 - Mise à jour à 14:20

Il y a ceux qui fêtent leur anniversaire, un verre de champagne dans une main, un petit four dans l'autre. Et puis il y a ceux qui en veulent plus, à l'instar de Kipling.

Pour célébrer en beauté ses 25ans d'existence, le label belge a réuni huit artistes issus des quatre coins du monde, pour un projet des plus créatifs. L'idée de Play with Bags ? S'amuser avec les sacs si caractéristiques de la marque, histoire d'obtenir huit visions surprenantes et uniques du produit. La griffe n'en est pas à son coup d'essai, puisqu'elle s'est déjà, par le passé, associée à Cathy Pill, Peter Pilotto, Omsk ou encore Jean-Charles de Castelbajac...

Ces huit collaborateurs très spéciaux ont reçu la nouvelle collection capsule d'accessoires iconiques, dans laquelle on retrouve l'esprit de certaines pièces vintage adapté au goût du jour : il y a la toile de Nylon froissée et les Zips, bien évidemment, mais aussi une envie de fun, qui transparaît au travers de teintes peps, bleu électrique et orange tangerine en tête. Tous se sont ensuite laissé porter par leur imagination. En toute liberté. Certains ont coupé et cousu, d'autres ont twisté ou moulé les sacs. Avant d'immortaliser le résultat en image.

Le photographe de mode Rankin déclare ainsi son amour pour la griffe en associant mannequin et graffiti personnel. Son confrère américain Paul Graves a choisi de superposer les besaces pour ériger un totem bicolore, tandis que le photographe et ex-styliste Vincent Gapaillard a cherché du côté de la nature pour trouver l'inspiration, et donner naissance à une chenille lumineuse.

L'artiste contemporain chinois Li Wei est resté fidèle à sa philosophie, en travaillant sur les notions d'illusion et de pesanteur. Se mettant lui-même en scène sur l'image, on le découvre emporté dans un tourbillon d'accessoires, dans le sillage d'une jeune femme. " En nous accompagnant partout, les sacs sont remplis par nos envies, ils sont les témoins de nos joies, de nos relations... ", détaille le performeur, pour expliquer son idée. Quant au photographe belge Alex Salinas, il a tout simplement transformé son mannequin d'un jour en un singe, référence au célèbre emblème de la marque. Vêtu d'un costume cravate, l'animal est prêt à sortir, pour fêter comme il se doit son quart de siècle...

C.P.

En savoir plus sur:

Nos partenaires