Un diamant ayant appartenu à la royauté française aux enchères

19/10/17 à 10:21 - Mise à jour à 10:21

Source: Afp

Un diamant rose de 19,07 carats ayant appartenu à la royauté française, "Le Grand Mazarin", sera vendu lors de la traditionnelle vente de novembre de haute-joaillerie à Genève, a indiqué mercredi Christie's.

Un diamant ayant appartenu à la royauté française aux enchères

"Le Grand Mazarin" © Belga

"Le Grand Mazarin, légendaire diamant rose de 19 carats, est un témoin unique de l'Histoire de France. Au cours de ses 250 ans au sein du Trésor français, il a illuminé les joyaux de 4 rois, 4 reines, 2 empereurs et 2 impératrices, à commencer par le Roi Soleil, Louis XIV", a expliqué le président de Christie's pour l'Europe et l'Asie, François Curiel, dans un communiqué.

Il a été répertorié pour la première fois parmi les biens du Cardinal Mazarin, cardinal italien, diplomate et politicien, qui dirigea la France en sa qualité de Premier ministre sous les règnes de Louis XIII et Louis XIV, indique la célèbre maison d'enchères.

A sa mort en 1661, le Cardinal transmit le diamant au roi Louis XIV avec d'autres célèbres diamants Mazarin.

Le diamant rose est ensuite resté pendant 225 ans au sein des bijoux de la couronne, passant notamment entre les mains de l'empereur Napoléon, de Louis XVIII, de Napoléon III et de l'impératrice Eugénie.

Il a ensuite été mis aux enchères et a appartenu au célèbre joaillier français Frédéric Boucheron, puis au Baron von Derwies. Il appartient actuellement à un collectionneur privé, dont le nom n'est pas révélé.

La pierre, qui provient des mines de Golconde situées dans le sud de l'Inde, sera mis en vente le 14 novembre à Genève. Son prix devrait osciller entre 6 et 9 millions de dollars (5,1 à 7,7 millions d'euros), selon les prévisions de Christie's.

"Présent sur les couronnes de presque tous les rois et empereurs de France depuis Louis XV, Le Grand Mazarin est incontestablement Le Diamant de la Couronne des joyaux royaux français", a affirmé le directeur International du département Joaillerie chez Christie's, Rahul Kadakia.

"C'est un immense honneur de la présenter sur le marché depuis sa première apparition aux enchères il y a 130 ans", a-t-il relevé.

Ce n'est en effet que la deuxième fois que le diamant rose est proposé aux enchères depuis la célèbre vente des Bijoux de la Couronne en 1887.

En 1870, au moment de la chute du Second Empire, l'impératrice Eugénie a suivi son mari Napoléon III en exil en Angleterre, abandonnant à Paris l'essentiel de sa collection de bijoux.

Dix-sept ans après, en 1887, le gouvernement français de l'époque a vendu des objets appartenant à la Couronne de France aux enchères, dont des joyaux.

Nos partenaires