André Courrèges

02/02/07 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Weekend

André Courrèges

© Reuters

André Courrèges (né en 1923 à Pau, dans le Pays basque français) a suivi des études d'ingénieur civil et de designer textile. De 1941 à 1945, il est pilote dans les forces aériennes et part ensuite travailler à Paris, après la guerre, chez Jeanne La Faurie. En 1950, il devient assistant chez Balenciaga - également basque - qu'il a considéré toujours comme son mentor et finit par ouvrir, en 1961, sa propre maison de couture.

Dans les années 1960 et 1970, Courrèges est à son apogée. Ce précurseur, notamment à l'origine de la "space mode", est le véritable inventeur de la mini-jupe, des grandes lunettes de soleil et des collections futuristes. En 1964, il crée le look de la "Moon Girl", avec des mini-jupes, des chapeaux en forme de petits plats et des mi-bottes en plastique blanc. En créant un style à l'opposé du "New-Look" de Dior (1947), Courrèges apporte un souffle nouveau dans la mode qui était attendu depuis longtemps. Le journal "Women's Wear Daily" le surnomme alors "Le Corbusier de la couture".

Paradoxalement, il devient victime de son succès car son style est souvent imité et décide alors de fermer sa maison de couture pour se reposer, avant de chercher un sponsor et de signer finalement un contrat avec L'Oréal. Il introduit alors le look unisexe, les lignes architecturales et utilise à profusion les tons rose, bleu ciel et blanc.

En 1973, il lance la ligne Courrèges Homme et, en 1983, l'entreprise de prêt-à-porter japonaise Itoka lui rachète sa marque, mais Courrèges en reste toutefois le styliste. Au milieu des années 1980, des frictions avec les Japonais pousse Courrèges à ne plus présenter de collection haute couture. Au milieu des années 1990, le créateur - alors âgé de 70 ans - engage Jean-Charles de Castelbajac pour concevoir la ligne de prêt-à-porter, bien qu'il ait toujours son mot à dire sur les collections.

G.T.

Nos partenaires