Ann Demeulemeester: "Ce ne fut pas toujours rose mais je suis contente de mon parcours"

21/06/16 à 15:46 - Mise à jour à 15:52

Source: Weekend

Ann Demeulemeester a reçu les insignes de Docteur honoris causa de l'Université Libre de Bruxelles. Nous avons rencontré en exclusivité celle qui voulait créer des "vêtements porteurs d'émotion", suivre sa voie, n'écouter que son intime conviction.

Quelqu'un a dit "Vous êtes une grande dame" et elle, avec un petit sourire amusé et des yeux azur doués de phosphorescence, a démenti, "pas du tout, je suis toute petite, un mètre soixante à peine". C'était le 19 mai dernier, Ann Demeulemeester s'apprêtait à recevoir très officiellement les insignes de Docteur honoris causa de l'Université Libre de Bruxelles. Elle n'avait pas encore revêtu la toge lisérée de bleu prêtée pour l'occasion par la vénérable institution, enfiler un vêtement qui ne porte pas sa signature, ce n'est guère dans ses habitudes. De bonne grâce, pourtant, elle se pliera à la tradition, elle sait qu'en dessous, elle sera raccord, en noir évidemment, elle pratique cette couleur comme personne, qui lui colle à la peau, plumes et diamants compris. Pourtant, en elle, rien de sombre. Aucun regret. Pas même maintenant qu'elle a quitté le devant de la scène mode - en novembre 2013, celle qui se fit connaître avec les Six d'Anvers annonçait sa retraite via une lettre manuscrite qui commençait par " Dear friends", et l'on savait que tout était vrai, surtout l'émotion.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires