Astrid Bergès-Frisbey en 5 mots

27/01/16 à 12:36 - Mise à jour à 13:52

Source: Weekend

A 29 ans, l'actrice française, bientôt à l'affiche du Roi Arthur, le prochain film de Guy Ritchie, est aussi l'égérie du nouveau parfum Valentino Donna.

Mode

Astrid Bergès-Frisbey au défilé Chanel, le 30 septembre 2014

Astrid Bergès-Frisbey au défilé Chanel, le 30 septembre 2014 © Reuters

"Je n'ai pas vraiment de connexion personnelle très forte avec le monde de la mode. Je ne lis presque jamais de magazines et faire du shopping n'est pas trop ma tasse de thé. Mais je respecte le travail de certains créateurs de la même manière que je respecte leur art. Je suis aussi très impressionnée par le savoir-faire des artisans qui oeuvrent en coulisses, tous ces gens que l'on ne voit jamais et qui font vivre des techniques utilisées depuis la nuit des temps. Et cela toujours avec énormément de passion. En ce sens, Valentino est une marque unique, à la fois très subtile et charismatique. Les imprimés notamment sont tout simplement incroyables."

Muse

"C'est la première fois que je suis le visage d'un parfum. Au début, je ne savais pas vraiment quoi en penser mais je trouvais cela très flatteur. Je crois que si l'on est venu vers moi, c'est parce que l'univers de la fragrance Valentino Donna tourne autour du cinéma. C'était important j'imagine pour Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli, les deux directeurs artistiques de la maison, que l'ambassadrice de cette nouvelle fragrance soit une actrice."

Parfum

Astrid Bergès-Frisbey en 5 mots

© Valentino

"J'aime l'idée qu'il puisse être le secret bien gardé d'une femme. Que l'on puisse aussi avoir envie de le porter toute sa vie. Valentino Donna, en ce sens, est une fragrance universelle. De prime abord, son sillage peut sembler classique mais il évolue très vite vers quelque chose de très moderne. Dès que je l'ai senti, j'ai tout de suite pensé que plusieurs générations de femmes différentes pourraient très bien le porter. Ce qui en fait du coup le secret parfait par excellence parce que l'on peut le garder pour soi pendant de nombreuses années !"

Rome

"A mes yeux c'est le berceau de l'histoire mais aussi celui du cinéma. Le spot pour le parfum s'inspire d'ailleurs de l'âge d'or du cinéma italien, le Cinecittà des années 50 et l'ambiance qui se dégageait de films comme La Nuit d'Antonioni et surtout Roma de Fellini, auquel il rend hommage."

Tournage

"J'ai appréhendé le personnage que j'interprète dans le spot de la même manière que lorsque je suis sur un long-métrage. Je ne vois pas d'autre manière de travailler. Même si le tournage ne va durer qu'une seule journée. La fille que je joue a du tempérament et j'ai eu la chance de rencontrer pas mal de femmes comme cela dans ma vie professionnelle, mais aussi pendant mon enfance. Anna Magnani, la muse de Fellini, apparaît en clin d'oeil dans le film. Avec son sens de l'humour, son élégance et sa simplicité, elle qui était tout sauf naïve incarne parfaitement cette image de la femme forte et féminine tout à la fois pour laquelle a été créé Valentino Donna."

Astrid Bergès-Frisbey en 5 mots

© REUTERS

En savoir plus sur:

Nos partenaires