Beyonce remet le rétro au goût du jour

07/05/10 à 11:38 - Mise à jour à 11:37

Source: Weekend

La chanteuse Beyoncé vient de sortir son nouveau clip, "Why don't you love me", dans lequel elle apparaît en pin-up très années 1950.

Beyonce remet le rétro au goût du jour

© kashoer

Son look (lunettes papillon, body dos nu et bigoudis) s'inscrit en plein dans la tendance rétro-glamour qui met en avant les formes, et la féminité sophistiquée de l'Age d'or d'Hollywood.
Les ondulations capillaires de l'époque ont été adoptées par de nombreux mannequins et célébrités. Beaucoup d'invitées du Met Ball, la soirée d'inauguration de la nouvelle exposition du Metropolitan Museum, ont opté pour cette coiffure, l'accompagnant d'une bouche rouge et de traits d'eye-liner.

Autre aspect de la tendance, les courbes voluptueuses, de nouveau perçues positivement. Les mannequins lingerie de Victoria's Secret ont défilé pour de grandes marques et les publicités pour sous-vêtements accueillent des jeunes femmes "grande taille", dans un climat de lassitude générale face aux silhouettes androgynes.
La féminité fait son retour en grand, avec des styles qui en font parfois trop, en s'inspirant des pin-ups ou des strip-teaseuses à l'ancienne. Dans cette veine, le cabaret parisien Crazy Horse a déjà sorti des produits de beauté, et la marque de cosmétiques Nivea a collaboré avec la créatrice de sous-vêtements sexy Chantal Thomass. De son côté, Chanel a baptisé l'un de ses gloss "Pin-up".

Des stars comme la danseuse nue Dita Von Teese ont contribué au retour de cette esthétique, qui prend peu à peu possession du monde de la mode. Le magazine français Vogue a réagi en donnant une tonalité "strip-tease burlesque" à son calendrier 2010 avec une séance photo au Lido, autre célèbre cabaret parisien.
Des marques de sous-vêtements comme Bravissimo, Ultimo et Passionata (qui a choisi la top-model Bar Refaeli pour ses campagnes de publicité) ont emboîté le pas, avec des photos de pin-ups dansant devant des miroirs ou posant sur des balançoires. Karl Lagerfeld, directeur artistique de Chanel, a même photographié un catalogue interactif pour la marque de sous-vêtements Eres, dans lequel on peut déshabiller une pin-up en cliquant avec sa souris (en ligne mi-mai).
Avec Beyoncé, ou VV Brown avant elle, la tendance semble prendre dans le monde de la musique grand public.

Le VifWeekend.be, avec AFP.

Visionnez le nouveau clip de Beyonce ici

En savoir plus sur:

Nos partenaires