Blondes en crise

27/05/09 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Weekend

Toni Garn pour Prada, Fendi et Versace. Raquel Zimmermann chez Marc Jacobs. Lily Donaldson un peu partout. Ou Claudia Schiffer qui refait encore régulièrement parler d'elle. Les blondes sont partout.

Blondes en crise

© Claudia Schiffer et Eva Herzigova - reuters

Toni Garn pour Prada, Fendi et Versace. Raquel Zimmermann chez Marc Jacobs. Lily Donaldson un peu partout. Ou Claudia Schiffer qui refait encore régulièrement parler d'elle. Les blondes sont partout. Il y a plusieurs saisons déjà, on les a vues débarquer sur les catwalks. Des physiques identiques, à tel point qu'il est souvent difficile de les distinguer l'une de l'autre. Mais depuis que la récession a frappé, les belles aux cheveux clairs et yeux bleus sont plus que jamais au sommet de leur gloire. En témoignent les campagnes de pub des éditions du mois de mai des Vogue français et américain, de Grazia et du Elle anglais : elles mettent toutes en avant des déesses platine. D'après The Times, ces tops sont davantage demandées par les annonceurs que celles qui ont un physique jugé excentrique, parce qu'elles paraissent saines, avec un charme de plus grande envergure et une capacité à rassurer plus qu'à choquer le consommateur. Les blondes représentent un pari plus sûr pour les marques qui ne veulent pas prendre de risques. Elles sont jugées optimistes, dans un monde assailli par les mauvaises nouvelles. Reste à savoir si ce remède (un peu facile) pourra faire reculer la crise...

Catherine Pleeck

Nos partenaires