Cathy Pill

13/02/07 à 15:00 - Mise à jour à 14:59

Source: Weekend

Cathy Pill

© SDP

Cathy Pill n'est pas seulement jolie, elle est aussi et surtout brillante. D'ailleurs, ses débuts laissaient présager déjà une "succes story" des plus prometteuses. En 2003, alors qu'elle est en avant-dernière année à La Cambre, elle remporte le prix de la meilleure collection du concours ITS#TWO à Trieste. Dans une adroite démarche anachronique, elle parvient à faire rimer technologie et nostalgie.

Précieux, les 13 000 euros du concours ITS#TWO lui permettent de réaliser sa collection suivante, placée sous le thème de la célèbre espionne Mata Hari. Sa technique d'impression se précise, son concept se développe, les motifs se font plus abstraits, les couleurs et les modèles rappellent l'univers de Klimt. Un passage à Londres aux côtés de Vivienne Westwood lui ouvre l'esprit et lui permet d'élargir ses convictions. Et c''est naturellement avec la grande distinction qu'elle quitte La Cambre en juin 2004.

Ensuite, les choses s'accélèrent: en 2005, elle est lauréate de la bourse de la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent et de la bourse de la société Yves Saint Laurent au sein de l'ANDAM (Association nationale pour le Développement des Arts de la Mode), et quelques semaines après avoir remporté les 32 000 euros de l'ANDAM, alors qu'elle fête sa victoire, son portable sonne : Inghirami, le concours d'une marque de textile italienne, lui apprend qu'elle également gagné son prix! Du coup, la jeune femme dispose d'un montant de 25 000 euros supplémentaire qui lui permet d'envisager l'avenir sous un autre angle.

Forte de ces succès, Cathy Pill franchit le grand pas tant attendu et présente donc à Paris, en octobre 2005, sa toute première collection dédiée au printemps-été 2006. La presse s'emballe immédiatement et même Suzy Menkes, la papesse des rédactrices de mode internationales, vient lui rendre personnellement hommage. Depuis, Cathy poursuit son petit bonhomme de chemin et sa notoriété s'envole tout en douceur...

M.B. et F.B.

En savoir plus sur:

Nos partenaires