Céline Pinckers, madame rêve

03/11/09 à 13:58 - Mise à jour à 13:58

Source: Weekend

"Madame rêve", c'est le titre de sa cinquième collection. Inspirée un peu par Bashung et beaucoup par le rêve, "en règle générale". Céline Pinckers, même pas 25 ans, dessine une lingerie "coquette, coquine et frivole".

Céline Pinckers, madame rêve

"Madame rêve", c'est le titre de sa cinquième collection. Inspirée un peu par Bashung et beaucoup par le rêve, "en règle générale". Céline Pinckers, même pas 25 ans, dessine une lingerie "coquette, coquine et frivole". Des baby dolls et des nuisettes délicates, des dessous inspirés de cette féminité particulière aux années 20 et 30, des détails raffinés, du satin de soie et de la dentelle, du noir et des couleurs passées. Elle, qui se voyait plutôt danseuse, a étudié le stylisme à l'Institut Supérieur d'Enseignement Libre Liégeois. Elle pensait d'abord apprendre le costume de scène pour le théâtre, bifurqua très naturellement, sortit diplômée en 2005 et se lança très vite dans son histoire de peau, de corps, de voilé/dévoilé. Pour elle d'abord, puis pour les autres, succès oblige. Car dès le début, ses créations ont trôné dans la boutique bruxelloise Underwear de la rue Dansaert. L'adoubement pour des dessous très "jolie madame" au délicieux parfum rétro.


A.-F.M.


Céline Pinckers chez Underwear, 47, rue Antoine Dansaert, à 1000 Bruxelles. Et à 4000 Liège : Lola Coquelicot, 4, rue Bergerue ; Anthracite+Cardamome, 15, rue des Célestines ; Délicatescence, 5 , place Saint-Barthélemy.

En savoir plus sur:

Nos partenaires