Chez Petit Bateau, la croisière s'amuse

06/11/12 à 12:42 - Mise à jour à 12:42

Source: Weekend

Patrick Pergament, Directeur général de la marque plus que centenaire Petit Bateau, est à l'initiative des collaborations créatives avec le duo Kitsuné, Tsumori Chisato et aujourd'hui Carven. Portrait.

Chez Petit Bateau, la croisière s'amuse

© Renaud Callebaut

Depuis deux ans, le directeur général a " mis les choses en mouvement ", c'est l'homme de la situation. Il n'est pas très vieux pourtant, 45 ans et CV en béton. Diplôme de Sciences Po Paris et doigt dans l'engrenage en 1991, aux Galeries Lafayette, à Singapour où il est deputy store manager ; il y attrape " le virus du commerce ", lui qui petit se voyait plutôt diplomate ou journaliste, comprend que " Paris n'est pas le centre du monde " et rentre sur le Vieux Continent deux ans plus tard, toujours pour les Galeries, où il devient acheteur, rayon Homme, cravate, plus précisément, avec glissement vers le prêt-à-porter avant de reprendre des études de management à l'Insead, en 1996, parce qu'il avait " envie d'un challenge plus fort ".

Le grand magasin lui manque, " c'était surprenant pour mes petits camarades qui menaient de brillantes carrières dans des banques mais je m'amusais plus dans le commerce...". Retour donc aux Galeries Lafayette, il est le numéro un du magasin Boulevard Haussmann " trois mille personnes, un énorme chiffre d'affaires ", puis directeur de la stratégie et du développement, " une période passionnante". En parallèle, et en entre autres, il occupe le poste de CEO du 107 Rivoli/Musées des Arts décoratifs qui se met à éditer des artistes, des designers, Paola Navone, Arik Levy, joli coup. En 2006, direction Milan et Prada, fonction " directeur général pour la France " et éblouissement. Patrick Pergament y découvre " le monde de la mode, avec un grand M ", côtoie Miuccia, l'équipe dirigeante, des gens " talentueux " ; c'est l'époque du premier défilé Miu Miu à Paris, des ouvertures de boutiques, de l'extension de celle du Faubourg Saint-Honoré. Il aime l'écosystème de cet univers-là, " ses talents esthétiques poussés à l'extrême, cette immense réactivité et cette vision absolue liée à ce double principe de créer et valoriser ce que l'on fait ".

Patrick Pergament a bien retenu la leçon, quand il débarque chez Petit Bateau en 2010, il est prêt pour " le challenge ". Tout en n'oubliant pas de remercier a posteriori Karl Lagerfeld d'avoir mis en scène le blanc tee-shirt maison sous le tailleur Chanel et sur Claudia Schiffer, en 1994 - " un coup de baguette magique ", l'autre étant le rachat salvateur en 1988 par le groupe Yves Rocher. Depuis, il a laissé Didier Ludot penser des petites robes noires, Tsumori Chisato déformer les rayures de la marinière et le duo Kitsuné, label mode et musique parfaitement tendance dans son intemporalité, prendre les rênes de la direction artistique des collections Femme et Homme, résultat l'hiver prochain. Entre-temps, on aura pu admirer la carte blanche qu'il a proposée à Guillaume Henry pour Carven, une collection capsule pour Noël, histoire d' " injecter une dose d'innovation et de créativité - et qui peut mieux le faire qu'un créateur ?". Tout est prêt pour fêter sans nostalgie les 120 ans de cette marque transgénérationnelle qui, en 1893, d'un coup de ciseaux judicieux, inventa la culotte. Et réinventa le pyjama, que, scoop, Patrick Pergament ne porte pas, pas encore, donnant ainsi raison à ce vieux proverbe où il est question de cordonniers très mal chaussés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires