Christian Dior

02/02/07 à 17:00 - Mise à jour à 16:59

Source: Weekend

Christian Dior

© Reuters

Considéré comme une légende de la mode, Christian Dior (1905-1957) est le fils d'un industriel français de Granville. Il effectue ses études à l'Ecole des Sciences Politiques, puis ouvre une galerie d'art. Suite à la crise économique de 1930, son affaire fait faillite. Sa famille, pourtant fortunée, est également ruinée. Christian Dior va vivre une période de misère: il ne mange pas à sa faim, dort sur le plancher de maisons humides, contracte la tuberculose mais, grâce au soutien de ses amis, il peut se faire soigner dans un sanatorium dans les montagnes.

Il se rend alors dans le sud de la France où il cultive, avec sa soeur, des légumes qu'il revend sur les marchés. Durant cette période, il apprend à tisser et commence à s'intéresser à la mode. En 1935, Dior, fort démuni, se rend à Paris avec ses croquis afin de les vendre aux maisons de mode et aux journaux, dont le Figaro. En 1938, Robert Piquet l'engage comme assistant mais lorsque la guerre éclate, Christian Dior est mobilisé. Durant les dernières années de la guerre, Christian et son ami Pierre Balmain trouvent un emploi chez Lelong. En 1946, la chance lui sourit enfin: il rencontre Boussac, un millionnaire qui a fait fortune dans les tissus. Il parvient à le convaincre de financer sa nouvelle maison de mode.

En février 1947 (Dior a alors 42 ans), il présente sa première collection: la ligne 'Corolle' qui fut assez rapidement baptisée "New-Look" par un journal de mode américain. Au même moment, il lance son premier parfum, Miss Dior. Le style New-Look révolutionne le monde de la mode et Christian Dior est alors connu dans le monde entier : il fait la couverture du "Time Magazine" et on lui demande son opinion et ses commentaires lors de tous les grands événements.

Le succès dure dix ans, du lancement du New-Look à son décès brutal le 24 octobre 1957 suite à une crise cardiaque. Le monde de la mode est sous le choc et la maison Dior est orpheline. Yves Saint Laurent, son assistant durant 20 ans, lui succède, mais il est rapidement remplacé par Marc Bohan jusqu'en 1989. Cette année-là, le conglomérat de luxe LVMH rachète Dior et engage Gianfranco Ferré. Dior reste alors un "concept" et il faudra attendre le génial Britannique John Galliano pour que Dior retrouve toutes ses lettres de noblesse. Un demi-siècle après le lancement de Dior, la presse spécialisée ne tarit pas d'éloges et qualifie le travail de Galliano de "folie divine". Aujourd'hui, la marque Dior est synonyme de luxe et de prospérité.

G.T.

Nos partenaires