Comment je suis devenue accro à Foursquare

01/04/10 à 15:58 - Mise à jour à 15:58

Source: Weekend

Notre blogueuse Géraldine Dormoy nous explique son addiction à Foursquare.

Comment je suis devenue accro à Foursquare

Il y a quelques semaines, j'ai déjeuné avec Elise, la plus glam'geek de mes amies. Nous n'étions pas assises depuis deux minutes dans notre restau thaï qu'elle a dégainé son iPhone en murmurant, la voix vibrante d'excitation contenue: "Attends, faut que je check-in." Pardon? Faut que tu quoi? "Faut que je check-in mon Foursquare." Ah. Oui. Bien sûr.

Pour essayer de mieux comprendre ce dont elle me parlait, j'ai -sans grande conviction- téléchargé l'application sur mon propre iPhone. Elle m'a ensuite expliqué que Foursquare était un outil permettant de localiser ses amis. En gros, de même que l'on utilise Twitter et Facebook pour dire ce qu'on fait, on peut maintenant utiliser Foursquare pour dire où l'on est. "Et le plus drôle, c'est que lorsque tu reviens souvent dans un même endroit, tu peux en devenir le maire!" a-t-elle ajouté. Allons bon.

Sur le coup, Foursquare m'a semblé inutile, farfelu, compliqué et même allez, j'ose le dire, un peu dangereux. N'avais-je donc pas retenu les leçons de George Orwell? Facebook et Twitter ne suffisaient-ils pas à mon aliénation? Il faut croire que non puisque, depuis maintenant une semaine, je ne jure plus que par ce nouveau gadget.

Le piège de Foursquare, c'est sa dimension ludique. Car outre le fait que l'on peut savoir où se trouvent ses amis connectés, un système de points permet de décrocher des "badges". Ces derniers ne servent à rien d'autre qu'à les afficher fièrement sur son profil, mais peu importe. On a également très envie de devenir maire de tous les bars et les restaus qu'on aime. Et comme le site n'a qu'un an d'existence et demeure encore méconnu des Français (même s'il compte déjà plus de 500 000 membres dans le monde), n'importe quelle "mairie" semble encore à portée de main.

Ce système rend Foursquare foncièrement convivial. Alors qu'avec Facebook, Twitter et internet en général, on reste dans le virtuel, avec ce nouvel outil on plonge dans le réel. Foursquare donne toujours plus envie de sortir. Pour accumuler points et mairies, certes, mais également pour retrouver ses potes quand leurs "check-in" s'affichent sur nos téléphones.

Vous n'êtes pas convaincu(e)? Je vous comprends, moi non plus je ne l'étais pas il y a encore une semaine. En plus, pour l'instant, l'outil n'est téléchargeable que sur les iPhones certains smart phones. Il n'empêche. Foursquare n'est pas qu'un jeu. C'est également, d'ores et déjà, un très utile city-guide. Il vous suffit en effet de vous y connecter dans une ville ou un quartier inconnu pour voir s'afficher toutes les recommandations des utilisateurs alentour.

Non, pour moi, le seul vrai problème de Foursquare, c'est que tous mes amis n'y sont pas encore. Voilà pourquoi je n'ai pas fini d'en vanter les mérites...

Quelques liens pour aller plus loin:


Le site de Foursquare
Le forum de Foursquare
6 trucs à savoir pour tirer le meilleur de Foursquare Une présentation de l'utilisation business de Foursquare

Géraldine Dormoy

En savoir plus sur:

Nos partenaires