Défilés Eté 2009 à Paris : la Belgitude est de rigueur

29/09/08 à 13:00 - Mise à jour à 12:59

Source: Weekend

A Paris, les Belges ont plus que jamais la cote sur les podiums de l'été 2009.

Défilés Eté 2009 à Paris : la Belgitude est de rigueur

© Etienne Tordoir

On a beau la dire futile, la mode réussit parfois là où la très sérieuse politique échoue. Ainsi, hors de nos frontières exigües, personne n'est flamand, bruxellois ou wallon. A Paris, on oublie que Véronique Leroy vient de Liège et Bruno Pieters de Bruges, que les AF Vandevorst sont issus de l'Académie des Beaux Arts d'Anvers et Olivier Theyskens de La Cambre, à Bruxelles. Tous sont Belges, punt aan de lijn. Et, bien plus important, tous sont talentueux.

Véronique Leroy, qui organisait ce dimanche de petits défilés devant sa boutique de la rue d'Alger, dans le premier arrondissement, dessine comme à son habitude une femme à la fois forte et fragile, jouant de sa sensualité avec pudeur. "Elle pourrait basculer dans le vulgaire comme dans l'austère, mais sa force est de frôler les limites sans jamais tomber dans l'excès", confirme Elvis Pompillio, proche de la créatrice et conseiller avisé "à titre amical". Il a par ailleurs dessiné les chapeaux de cette collection printemps-été 2009, qui s'accompagne aussi de bijoux originaux, comme ce collier "lézard" doré juste posé sur une veste noire. Une couleur qui, sous les ciseaux de Véronique Leroy, n'a rien de strict : les tissus sont ajourés, les cols délicatement taillés, les coupes ultra-féminines. Pour le reste, on note aussi, en total look, des imprimés liberty ultra-légers ou du crème lumineux. Une collection intelligente, raffinée et juste.

Bruno Pieters défilait à la Maison des Métallos, dans le XIe. Un espace industriel, volontairement sombre, en parfaite adéquation avec une collection dont les axes principaux sont la structure et le noir. Le travail sur les épaules, fil conducteur de la collection, définit une silhouette architecturée mais sans excès. Ici, pas de volumes démesurés : grâce à un jeu de plis façon origami, les jupes et les vestes courtes épousent le corps tout en mettant l'accent sur certaines parties de celui-ci - taille, bras, poitrine ou fesses. Parallèlement à ces influences japonisantes, le créateur, par ailleurs directeur artistique de Hugo, la ligne tailoring de Hugo Boss, revisite aussi le vestiaire du toréador. Du grand art, sans ostentation.

Olivier Theyskens, directeur artistique de Nina Ricci, aime dessiner "des filles tout en légèreté". Le poète de la couture reste fidèle à lui-même ce printemps, avec de longues robes à traînes déclinées dans les tons chair, taupe et grège. L'étamine translucide, parfois stretch, domine. Même les leggings sont ornés de pans de tulle qui évoluent tout en souplesse, au rythme du pas des tops. Viennent ensuite des imprimés fleuris aux teintes passées, rehaussées seulement par l'orange et le jaune d'or de deux longs manteaux. C'est romantique mais pas mièvre, parfaitement dans les codes d'une maison à laquelle Olivier Theyskens a su donner un nouveau souffle... léger comme l'air.

Sur le son remixé des Divas du Dancing, les AF Vandevorst faisaient défiler une collection très riche. A tel point que l'on a parfois eu du mal à en dégager les lignes de force. Hier soir, on a ainsi vu un vestiaire entièrement noir et blanc pour la première partie du show. Par la suite, c'est un esprit "dessous dessus" qui se dégage, avec de longs peignoirs de satin fleuri, des culottes-shorts dont s'échappent des porte-jartelles, de la dentelle blanche plaquée sur des jupes noires, des corsets portés sur des chemisiers. Quelques patchworks de plumetis et de carreaux, aussi. A noter également : de très beaux sacs et des bijoux interpellants, entremêlant os et coquillages.

Aujourd'hui, en fin de journée, on découvrira aussi les créations de la Maison Martin Margiela, dans son tout nouvel espace dédié à l'art et à la mode. Un défilé particulièrement attendu, auquel succéderont demain ceux de Ann Demeulemeester et Veronique Branquinho. A Paris, c'est tof d'être Belge !

Delphine Kindermans

Retrouvez toutes les images des défilés à Paris et à Milan en cliquant ici!

En savoir plus sur:

Nos partenaires