Défilés Hiver 08-09 à Paris: zoom sur Bless

25/02/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Weekend

Coup d'envoi des défilés parisiens de l'hiver 08-09 avec la prestation de Bless.

Défilés Hiver 08-09 à Paris: zoom sur Bless

© 9. Effets de manche (Sonia Rykiel / E. Tordoir

Ce que j'aime avec Bless, c'est que cette marque allemande n'a rien de classique. A mi-chemin entre la mode, l'art et le design, les "inventions" de Désirée Heiss et d'Ines Kaag, les deux créatrices basées à Berlin, semblent uniquement le fruit d'une facétieuse réflexion. Fort logiquement, le lieu même de leur défilé était à leur image : loin des points de rendez-vous habituels chic et centraux de la fashion week, elles ont préféré nous inviter dans un spacieux hangar du 18ème arrondissement, coincé au fond d'une cour entre une épicerie orientale et un bar à bières.

A l'intérieur, une étrange scène nous attendait. Deux voitures de sport étaient disposées au sol, l'une entièrement recouverte d'une bâche grise, l'autre intégralement décorée de larges bandes de couleurs. Autour d'elles, de nombreux sièges dépareillés nous tendaient les bras. Nous nous sommes installés, puis un jeune homme a démarré le spectacle en circulant à vélo autour de nous, en silence, un étrange bonnet-chapeau noir sur la tête. Les autres modèles ont suivi, défilant par grappes entre les rangs, de drôles de maquettes entre les mains. On voyait qu'ils n'avaient rien de mannequins professionnels, ce qui avait pour effet de rendre l'ensemble beaucoup moins intimidant qu'un défilé ordinaire.

Au premier abord, les vêtements avaient tout du bricolage enfantin. On se serait cru dans un grenier en fin d'après-midi, au milieu d'une bande de mômes n'ayant rien trouvé de plus drôle que de passer la journée à se coudre des tapis sur le dos et à découper des pantalons pour en faire des bermudas et des jambières. Pourtant, au-delà du jeu, de nombreuses pièces prises séparément semblaient à la fois utiles, portables et parfaitement coupées. Personnellement, je serais ainsi bien repartie avec les guêtres en mousse, les grandes écharpes enveloppantes et le manteau oversized bi matière (lainage devant, grosse maille au dos). Fonctionnalité et fantaisie : hier soir la combinaison gagnante de Bless était au rendez-vous.

Géraldine Dormoy

En savoir plus sur:

Nos partenaires