Défilés Homme à Paris: l'été 2009 en colorama chez Dior

30/06/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Weekend

Les collections Homme de l'été 2009 se sont clôturées à Paris avec un Dior coloré.

Défilés Homme à Paris: l'été 2009 en colorama chez Dior

© Gianfranco Ferre / Reuters

Le très branché duo Justice était aux commandes musicales du défilé Dior qui a pris place hier, à Paris, dans le cadre des présentations des collections Homme de l'été 2009. Au coeur d'une tente noire dressée dans les jardins de l'Observatoire, le Belge Kris Van Assche a abandonné l'austérité de la trilogie noir-blanc-gris de ses précédentes collections pour célébrer une mode définitivement colorée à coups de bleu cobalt, de rose fuchsia et d'orange fluo. Chez Dior, les chemises sont tailladées, partiellement découpées en dentelle coupée au laser, ou parcourues de nervures, tandis que les pantalons en lamé or, ornés de pierreries multicolores, e portent avec de hautes baskets blanches et un gilet tailladé sur une chemise blanche. Les lunettes de soleil, volumineuses et de couleur, sont omniprésentes, et, en cas de pluie, on pourra opter pour un coupe-vent rose fuchsia.

Chez Lanvin, Alber Elbaz et Lucas Ossendrijver ont remporté une ovation pour une collection dont l'élégance décontractée a une fois de plus séduit le public. Coiffés de chapeaux de paille, leurs hommes portent de souples costumes aux vestes froncées sur le devant et à la taille, et aux pantalons également parcourus de fronces. Ils aiment les superpositions, les chemises soyeuses à larges plis plats, ou sans col, et les chemisettes amples dans le dos. Pas de cravate, ni de noeud papillon, juste un foulard noué comme un collier de chien. La neutralité de la palette des couleurs ajoute à la douceur de l'ensemble.

Kenzo a, quant à lui, une nouvelle fois invité à un lointain voyage, transformant le Palais Omnisports de Paris en palais des Mille et Une
Nuits, avec sol et plafond recouvert de tapis. Pour l'été 2009, le voyageur "made in Kenzo" porte de larges chemises de coton d'où dépassent les extrémités d'écharpes chatoyantes, des shorts souples et amples, des pantalons courts et larges comme les "dhoti" indiens et des sandales jusqu'aux chevilles. Il est prêt à affronter des chaleurs torrides, avec ce vestiaire tout en légèreté n'entravant pas les mouvements. Au terme de son voyage, il troque ses tenues blanches et sable pour des brocarts, des imprimés floraux, des patchworks de madras. L'opulence s'exprime en gilets gansés et rebrodés de pierres, en boutons-grelots, en pièces anciennes scintillant sur les épaules de vestes richement rebrodées.

Enfin, John Galliano a entraîné son public dans la banlieue nord de Paris, sur une piste de karting dans un vaste hangar, pour la présentation de sa collection éponyme. L'homme Galliano, "parti en voyage au Japon et revenu en pensant à l'Inde", porte des leggings, des manteaux brodés de boutons de nacre multicolores qui composent comme une broderie indienne. Un pan de jupe plissée tombe mollement de la taille de pantalons à fourche très basse, ou au bas d'un trench, et les jambes des pantalons s'ornent de broderies précieuses. Des sortes de kilts se portent avec des leggings et des chaussures à semelle épaisse qui semblent aussi lourdes et rigides que des chaussures de ski et ne facilitent manifestement pas la marche. L'été sera chaud chez Galliano !

F.B. avec Belga

RETROUVEZ ICI LE BLOG DE BAUDOUIN GALLER, NOTRE ENVOYE SPECIAL A MILAN ET A PARIS POUR LES DEFILES HOMME DE L'ETE 2009

En savoir plus sur:

Nos partenaires