Dirk Bikkembergs

02/02/07 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Weekend

Dirk Bikkembergs

© GAETAN CAPUTO

Né le 2 janvier 1959 à Bonn, en Allemagne, Dirk Bikkembergs (à gauche sur la photo) grandit entre un père belge et une mère allemande. Enfant, la mode ne l'intéresse absolument pas et il nourrit même le rêve, au fil de sa jeunesse, de devenir avocat. Une cousine très proche lui ouvre toutefois les yeux sur la valeur du Beau et l'importance des vêtements lors de leurs virées d'adolescents. Conquis, le jeune homme s'inscrit contre toute attente à l'Académie Royale des Beaux-Arts d'Anvers et aiguise peu à peu la curiosité de son entourage avec un groupe d'étudiants devenus ses amis. Nous sommes en 1982, Dirk Bikkembergs vient d'empocher son diplôme de styliste et il fait déjà parler de lui au sein de ce que la presse internationale appelle à l'époque les fameux "Six d'Anvers". Cette immersion groupée dans l'avant-garde de la mode européenne ne l'empêche certainement pas de développer des projets personnels et, en 1985, il voit déjà son travail récompensé avec le "Golden Spindle Award", un prix qui couronne le meilleur jeune créateur de mode en Belgique. Cet honneur lui ouvre entre autres les portes d'un fabricant belge de chaussures et, un an plus tard, Dirk Bikkembergs signe sa toute première collection de chaussures masculine sous sa marque éponyme.

Révolutionnaire, son approche de la chaussure pour homme le conduit naturellement à s'intéresser au reste de la silhouette et, en 1987, il présente des pièces de vêtements masculins toujours étiquetés sous son propre nom. Impressionnée par sa façon novatrice d'appréhender la mode, un agent italien lui offre l'opportunité, un an plus tard, de défiler à Paris. L'expérience est enivrante et Dirk Bikkembergs décide alors de se concentrer sur la production proprement dite en contrôlant davantage les structures de travail. Petit à petit, le créateur prend de l'assurance et nourrit le rêve de développer une ligne Femme au début des années 1990. Déterminé, il franchit le cap tant espéré en présentant, avec succès, sa toute première collection féminine en 1992.

Animé par un grand appétit de création et un enthousiasme toujours communicatif, Dirk Bikkembergs décline, au fil ans, sa propre ligne pour mieux satisfaire des fans toujours plus nombreux. En 1996, il crée ainsi une nouvelle collection "Bikkembergs" (white label) caractérisée par des vêtements un peu plus casual, suivie quatre ans plus tard par la ligne "Bikkembergs Jeans" (red label) pour homme et femme qui sera rebaptisée "Bikkembergs Sport" en 2003. Symbolisée par la silhouette rouge d'un footballeur en pleine action, cette dernière ligne définit aujourd'hui parfaitement la philosophie générale qui anime le créateur de mode. Désormais, le ballon rond imprègne sa démarche stylistique dans un but beaucoup plus noble qu'il n'y paraît : pour Dirk Bikkembergs, le football n'est pas un gadget créatif, c'est un style de vie bien réel qui détermine la façon d'être de millions d'individus. D'ailleurs, les nouvelles pop stars sont, à ses yeux, les grands footballeurs que le créateur se plaît d'ailleurs à utiliser comme mannequins dans ses défilés.

Dans cette logique, Dirk Bikkembergs a finalement racheté un club de football italien, le F.C. Fossombrone, qui est aujourd'hui à la fois son laboratoire et sa vitrine commerciale. En 2006, il a également lancé la toute première chaussure de football entièrement conçue par un styliste.

F.B.

En savoir plus sur:

Nos partenaires